outre-mer
territoire

Pêche illégale en Guyane: plus de deux tonnes de poissons saisies

pêche
Pêche illégale en Guyane: plus de deux tonnes de poissons saisies
©WAGON16 / GUYANE LA 1ÈRE
Plus de deux tonnes de poissons et 45 kg de vessies natatoires, représentant environ 1,3 tonne de poissons rejetés à la mer, ont été saisies dans les eaux de Guyane par la gendarmerie maritime, a annoncé vendredi la préfecture de Guyane.
Le kilogramme de vessies natatoires (organe qui permet à un poisson de flotter) fraiches d'acoupa rouge, se vend autour de 180 euros, et jusqu'à plus de 1.000 euros le kg séché.  
    
Mardi, deux tapouilles (petits bateaux de pêche) du Suriname et un navire de pêche venant du Brésil ont été arraisonnés dans les eaux territoriales guyanaises.
 

Destruction de 2.335 kg de poissons  

Le contrôle par la gendarmerie maritime des deux tapouilles dans la mer territoriale française, à 60 km environ de la frontière avec le Suriname, a permis de saisir 18 km de filets, relevés par un "navire de la marine nationale dédié à cette activité", et la destruction de 2.335 kg de poissons et de 45 kg de vessies natatoires.
    
La vessie natatoire de l'acoupa rouge, un poisson de Guyane, est très prisée des Chinois pour ses vertus médicinales et aphrodisiaques présumées, et fait l'objet d'un important trafic dans les eaux guyanaises, orchestré par des pêcheurs illégaux. Le plus souvent, ces pêcheurs ne prennent que la vessie, rejetant le reste à la mer. Il faut 30 kg d'acoupas pour en obtenir un de vessies fraiches, selon des
estimations.
    
A l'est, à 0,3 nautiques des côtes de la Guyane, c'est un navire "sans nationalité établie" qui a été "pris en flagrant délit de pêche illégale dans les eaux territoriales françaises". Il a été arraisonné, et son capitaine, qui a déclaré venir d'Oiapoque(localité de l'État de l'Amapa au Brésil, située sur les rives du fleuve Oyapock, qui marque la frontière entre la Guyane et le Brésil), a été placé en garde à vue. Les produits de pêches saisis n'ont pas été précisés.
 
Publicité