PODCAST. Archipels du crime - Les bûchers de Faaite

faits divers
Archipel du crime - les bûchers de Faaite
Les bûchers de Faaite en Polynésie ©Outre-mer la 1ère
Faaite, un atoll paisible de 9 km2 et 180 habitants a abrité le fait-divers le plus retentissant de l’archipel des Tuamotu. Des faits où se mêlent isolement insulaire, religion et dérive mystique. "Archipels du crime", le podcast qui relate les grands faits divers qui ont marqué les Outre-mer, revient sur cet événement sans précédent.

Des habitants sous l’emprise d’une hystérie mystique

L’histoire débute quand trois mystérieuses prédicatrices débarquent sur l’atoll le 3 août 1987. À leurs têtes, se trouve Sylvia Alexandre, la cinquantaine. Elle est très pieuse et évolue dans des groupes de prière développés par le renouveau charismatique, un courant officiel de l’église catholique qui connaît un succès important dans toute la Polynésie à l’époque.

Sur l’île de Tahiti, Sylvia est devenue célèbre pour ses transes et ses visions. Elle finit par être jugée trop extrême par le père Hubert, le responsable du mouvement en Polynésie. Celui-ci lui demande de s’arrêter. Cependant à l’été 1987, Sylvia a une vision et décide de porter la prière à Faaite pour empêcher qu'une trombe d’eau n’engloutisse l’atoll. Son arrivée à Faaite en bateau, accompagnée de deux comparses qui la secondent, est un événement. Ces trois femmes prétendent avoir un message à délivrer. Elles vont en fait semer le trouble dans les esprits. Sylvia met l'atoll sous overdose religieuse à force de prêche, de prières et de repentances publiques.

Des scènes d’horreur

Après trois semaines sur l’île et juste avant d'en partir, Sylvia a l’idée redoutable de nommer sept responsables de la "chasse au malin" qu’elle désigne comme de véritables chefs spirituels de l’île. Les 2, 3 et 4 septembre 1987, dans un élan de folie collective, des personnes accusées d'être possédées par le démon, sont torturées puis immolées par le feu. Les gendarmes découvriront six corps calcinés. D'autres victimes étaient sur le point d'être brûlées. Entre religion et sorcellerie, une partie des habitants de l'île s'est retournée contre l'autre.

Le procès

Il débute le 27 mars 1990, soit moins de trois ans après les faits, à la cour d’assises de Papeete et sera surnommé "le procès du siècle". Curieux procès que celui de ces vingt-quatre accusés, pour lesquels tous les habitants de l'île, familles des victimes y compris, réclament le pardon et l'acquittement. Les trois femmes ne sont pas sur le banc des accusés : elles n’étaient pas présentes sur l'île au moment des faits. Les coupables écoperont de quatre à quatorze ans de prison.

Les bûchers de Faaite, un podcast écrit par Léia Santacroce, raconté par Stana Roumillac
Réalisation : Karen Beun et Arnaud Forest
Production originale : Initialstudio avec la participation de France Télévisions
Durée : 26 min - 2022