PODCAST. Ultramarins#7 : Comment faire revenir les jeunes au pays ?

éducation
Ultramarins#4

Des associations se mobilisent en Martinique, en Guadeloupe mais aussi à La Réunion pour casser l’image du « mirage métropolitain » et inciter les jeunes à revenir vivre et travailler sur leur territoire. Tour d’horizon de ces initiatives.

La Martinique a perdu près de 35 000 habitants, ces dix dernières années. Et si rien n’est fait, dans dix ans, les seniors seront deux fois plus nombreux que les jeunes.

Le constat est le même en Guadeloupe, en raison du manque de travail, et de ces jeunes qui partent pour leurs études et qui, souvent, ne reviennent pas.

Un constat alarmant, résumé en une phrase en décembre dernier, par la sénatrice de la Martinique, Catherine Conconne :

Nous nous battrons, en tout cas, pour que nous, Martiniquais et Guadeloupéens, ne devenions pas une espèce en voie de disparition !

Catherine Conconne

Catherine Conconne - Sénatrice de la Martinique
©Martinique la 1ère

En 2018, Catherine Conconne a lancé l’association Alé Viré pour lutter contre le dépeuplement de la Martinique et pour mettre en valeur l’attractivité du territoire. Pour elle,  il y a urgence à agir :

Catherine Conconne - Sénatrice de la Martinique

Yann Céranton -  Président de l’association Alé Vini
Yann Céranton - Président de l’association Alé Vini ©Rémy Ramin

En Guadeloupe, l’association Alé Vini a été créée il y a un an sur le même modèle qu’Alé Viré en Martinique. Pour son président Yann Céranton, une large majorité de Guadeloupéens souhaitent rentrer après leurs études. Pour vaincre certaines réticences, Yann Céranton appelle à changer … et à combattre ce qu’il désigne comme le « mirage métropolitain ».

Yann Céranton - Président de l’association Alé Vini

 

Dans l’océan Indien, l’île de La Réunion n’est pas encore concernée par le vieillissement de sa population, même si l’INSEE prévoit qu’ « un quart des habitants auraient 60 ans ou plus en 2050, soit deux fois plus qu’en 2013 ».

Lindsay Gopal, présidente de l’association « Réunionnais de retour au pays »
Lindsay Gopal, présidente de l’association « Réunionnais de retour au pays »

Pourtant, Lindsay Gopal, présidente de l’association « Réunionnais de retour au pays », explique sa démarche pour enclencher une prise de conscience sur son île.

Lindsay Gopal, présidente de l’association « Réunionnais de retour au pays »

Mélanie Luce - Présidente du syndicat étudiant UNEF
Mélanie Luce - Présidente du syndicat étudiant UNE ©franceinfo

Mélanie Luce, la présidente du syndicat étudiant UNEF souligne que les jeunes Ultramarins sont parfois contraints de poursuivre leurs études à l’extérieur, en l’absence de formations adaptées sur place.

Mélanie Luce, la présidente du syndicat étudiant UNEF

 

Suivre ses envies ou s’adapter aux besoins immédiats de son territoire ? L’alternative a provoqué un vif débat entre Catherine Conconne, Yann Céranton et Mélanie Luce :

Un débat vif et animé

L' émission présentée par Thierry Belmont et Serge Massau, enregistrée le 17 février 2011 et réalisée par Diane Koné est à écouter en cliquant ici



Extraits sonores :

Admiral T, Retour au pays natal, 2006.

Max Télèphe, EIA Matinik, 2018.

Futur Crew, Rentrer au pays, 2012

Lupin, série télé avec Omar Sy, 2021.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live