Premier tour de la présidentielle: 28,54% de participation à midi, un des meilleurs taux depuis plus de 40 ans

politique
Election présidentielle
©TENGKU Bahar / AFP
Le taux de participation atteignait 28,54% dimanche à midi en métropole, pour le premier tour de l'élection présidentielle, selon le ministère de l'Intérieur, quasiment stable par rapport au premier tour de 2012 (28,29%).
Selon les chiffres officiels, il s'agit du troisième meilleur taux de votants, à la mi-journée, à un scrutin présidentiel depuis l'élection de 1974, la présidentielle de 2007 restant un record (31,21%).
 
Le taux de participation final avait été de 79,48% au premier tour de 2012. Les Français de métropole ont jusqu'à 19H00 ou 20H00 (soit une heure de plus qu'en 2012 où les votes étaient clos à 18H00 dans de nombreuses communes) pour accomplir leur devoir électoral, une grande partie de l'outremer ayant déjà voté samedi.

Dans la capitale, la hausse de la participation était sensible à la mi-journée, avec 24,24% de votants contre 21,69% à la même heure il y a cinq ans. Parmi les départements "bons élèves" figurent le Gers (38,46%, -1 par rapport à 2012), la Corrèze (38,11%, +4), ancien fief du président sortant François Hollande, le Cantal (36,34%, -2,5), le Puy-de Dôme (35,91%, +8) et la Saône-et-Loire (35,72%, +3).

A l'inverse, les départements où l'on avait le moins voté à 12H00 sont le Val-d'Oise (20,65%, en hausse néanmoins d'un point en cinq ans), le Val-de-Marne (21,21%, =), le Pas-de-Calais (23,35%, -2), le Vaucluse (23,47%, -12) et la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine (23,93% tous les deux).

Dans la Sarthe, ancien fief du candidat de la droite François Fillon, la participation est en nette baisse par rapport à 2012 (près de 6 points à 28,86%). A midi, la Gironde avait également nettement moins voté qu'en 2012 (25,9%, -9), tout comme le Cher (21,94%, -6,5) et le Jura (30,07%, -6). A l'inverse, les électeurs ont été plus nombreux à se déplacer tôt dans les Hautes-Pyrénées (33,83%, +5), la Moselle (26,66%, +5), le Tarn (32,14%, +4) et le Bas-Rhin (29,13%, +4).