Près de 600 kg de cocaïne saisis par les douanes au large de la Guadeloupe

trafic de drogue
600 kg de cocaïne saisis par les douanes au large de la Guadeloupe
© O.C.R.T.I.S.
Marinique 1ère révélait cette information le 9 mai. Près de 600 kg de cocaïne ont été saisis le 4 mai sur un voilier en mer des Caraïbes les douanes françaises et leurs deux occupants interpellés. La marchandise estimée à plusieurs millions d'euros a été "très rapidement" détruite. 
Signalé deux jours auparavant par l'antenne Caraïbe de l'Ocrtis (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants), l'Aldabra, un voilier de type sloop, battant pavillon Sint-Marteen (partie hollandaise de l'île de Saint-Martin) a été arraisonné à 56 miles nautiques à l'ouest des côtes de la Guadeloupe, en mer des Caraïbes, selon cette même source. Une fouille de l'embarcation a permis de découvrir "plusieurs centaines de pains de cocaïne pour un poids total de 588 kg". Outre deux vedettes des garde-côtes, l'hélicoptère Racam de la direction régionale des garde-côtes des douanes a pris part à l'interception.
 

3,3 tonnes de drogue saisies ou rejetées à la mer 

Les deux occupants du voilier, un homme de 47 ans et une femme de 39 ans, d'origine italienne, ont été interpellés et convoyés vers Fort-de-France, avant d'être remis jeudi dernier aux policiers de l'Ocrtis et placés en garde à vue. Cette saisie porte à "3,3 tonnes de drogue saisies ou rejetées à la mer au cours des 13 opérations menées contre les trafiquants depuis le début de l'année 2016 dans la région", a indiqué mardi lors d'une conférence de presse le contre-amiral Olivier Coupry, commandant des Forces Armées aux Antilles et représentant du préfet de Région pour l'Action de l'Etat en Mer (AEM). "Ce qui représente 825 kg de cocaïne et 2.500 kg de marijuana", a-t-il ajouté.
 

Les 588kg de cocaïne ont été détruits

Le procureur de la République Eric Corbaux a indiqué que le couple d'Italiens a été mis en examen lundi soir pour "trafic de stupéfiant, importation, détention
et transport en bande organisée" et placé en détention à la prison de Ducos (Martinique). Il a ajouté que les 588 kg de cocaïne avaient été détruits "très rapidement et dans les délais légaux", soit "des dizaines de millions d'euros en valeur marchande" détruits.

"L'intervention s'est déroulée sans anicroche et sans incident particulier", a expliqué la directrice régionale des garde-côtes Antilles-Guyane Gisèle Clément. "La drogue a été découverte très rapidement et les intéressés ont été très coopératifs. Ils nous ont même montré des cachettes aménagées, très perfectionnées et grâce à leurs indications, nous avons tout de suite compris qu'il s'agissait d'une très grosse quantité".

Enfin Jean-Damien Moustier, le chef de l'antenne Caraïbe de l'Ocrtis a précisé que cette opération avait permis d'illustrer "la stratégie du bouclier. C'est-à-dire intervenir ici, au plus près des pays producteurs de cocaïne pour éviter que le produit stupéfiant ne soit disséminé et arrive soit sur nos îles, soit en France métropolitaine".