outre-mer
territoire

Primaire de la gauche : Pinel et de Rugy dévoilent leur programme pour l'Outre-mer

politique
Capture écran PS
©Capture écran PS
La primaire de la gauche se déroulera les 22 et 29 janvier. Après s'être penchée sur les programmes de Manuel Valls et Vincent Peillon,  la1ere.fr a recueilli les propositions de Sylvia Pinel et François de Rugy pour les Outre-mer.

Sylvia Pinel : chômage, logement, lutte contre la vie chère


La candidate du Parti radical de gauche l'assure, elle veut prendre en compte les "difficultés rencontrées par les citoyens des Outre-mer". Il faut adapter un certain nombre de nos réponses aux spécificités ultramarines dans beaucoup de thématiques", explique-t-elle à Outre-mer 1ere.

Au centre du programme : la vie chère, la sécurité et également la lutte contre l'habitat indigne et insalubre. Une question que Sylvia Pinel connaît bien : elle fut deux ans ministre du logement, entre 2014 et 2016.

La députée de Tarn-et-Garonne veut aussi combattre le chômage. "L'accompagnement aux entreprises et le soutien à l'emploi s'applique pour les Outre-mer mais on sait aussi qu'il y a des difficultés d'application ou de mise en œuvre", a ajouté Sylvia Pinel.

Mais son programme pour l'Outre-mer reste vague. L'Outre-mer n'est d'ailleurs mentionné qu'une seule fois, dans la proposition numéro 16 de son programme :

programme pinel
Capture écran site du PRG
 
Sylvia Pinel est soutenue par la ministre de la fonction publique Annick Girardin, originaire de Saint-Pierre et Miquelon.
 
Retrouvez l'interview de Sylvia Pinel au micro de Célia Cléry d'Outre-mer 1ère

©la1ere


François de Rugy : une approche spécifique par territoire ultramarin


Dans la proposition numéro 62 de son programme, François de Rugy explique qu'il veut "reconnaitre la diversité de la République française avec dans chaque texte de loi des dispositifs de mise en œuvre spécifiques aux Outre-mer, à la demande des collectivités des Outre-mer".

"Je crois à une approche spécifique et thématique, projet de loi par projet de loi, plutôt qu'un grand projet de loi qualifié de grand, une fois par mandat, et qui souvent est une façon de se donner bonne conscience. C'est une façon pour un gouvernement de se dire nous avons fait quelque chose pour l'Outre-mer puisque nous avons fait une loi d'orientation", explique-t-il en référence au projet de loi programmation relatif à l'égalité réelle pour les Outre-mer.

Ecoutez l'interview de François de Rugy au micro de Laurence Théatin de France Ô :

De Rugy


Manuel Valls et Vincent Peillon ont déjà détaillé leur programme pour les Outre-mer. A lire par ici. 

Publicité