publicité

Priscillia Ludosky et une délégation de "gilets jaunes" reçus ce mardi à 18h par Annick Girardin

Priscillia Ludosky, l'une des initiatrices de la mobilisation des "gilets jaunes", sera reçue mardi, avec une délégation, par la ministre des Outre-mer Annick Girardin, a-t-on appris lundi auprès du ministère et de l'intéressée.
 

Annick Girardin a échangé avec Priscillia Ludosky ce samedi à la l'occasion de la marche solidaire aux gilets jaunes des Territoires oubliés à Paris. © La1ère
© La1ère Annick Girardin a échangé avec Priscillia Ludosky ce samedi à la l'occasion de la marche solidaire aux gilets jaunes des Territoires oubliés à Paris.
  • La1ère (avec AFP)
  • Publié le
Cette rencontre aura lieu à 18H00 au ministère des Outre-mer et la teneur des échanges devrait être rendue publique, les deux parties le souhaitant. Vous pourrez donc suivre en direct cette rencontre sur la page Facebook la1ère. 
    
La ministre, qui est allée samedi à la rencontre de quelques "gilets jaunes" rassemblés devant son ministère à Paris, avait annoncé qu'elle proposerait de recevoir Mme Ludosky, qui s'était émue de la situation des Outre-mer. La ministre avait à cette occasion rencontré une poignée de "gilets jaunes", dont Etienne Chouard, controversé notamment pour son intérêt pour l'essayiste d'extrême droite Alain Soral. 
    
Lundi, Annick Girardin a formalisé sa proposition sur Facebook : "Bonjour Priscillia Ludosky, comme je m'y étais engagée samedi, je vous propose de nous rencontrer afin d'échanger sur vos propositions pour les territoires d'outre-mer".
"Cette rencontre pourrait avoir lieu demain à 18h au ministère des Outre-mer. Vous pourriez bien entendu venir accompagnée d'une délégation allant jusqu'à 15 personnes. Si vous le souhaitez, l'ensemble des échanges pourra être rendu public", a poursuivi la ministre.
    
Priscillia Ludosky a répondu lundi après-midi, via le même réseau social: "Bonjour Annick Girardin, bien évidemment j'accepte de vous rencontrer et je serai donc accompagnée". 
"Merci pour votre proposition de rendre nos échanges publics, c'est aussi la proposition que j'aurais faite", ajoute-t-elle. Depuis mi-novembre, des dizaines de milliers de manifestants protestent contre la politique sociale et fiscale du président Macron, se donnant rendez-vous notamment les samedis dans plusieurs villes de France.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play