outre-mer
territoire

Trafic de drogue: quatre Antillais dont l'ex-footballeur Julio Colombo devant le tribunal de Marseille

justice
Procès trafic de drogue Marseille
©La1ère.fr
Quatorze prévenus comparaissent ce lundi devant le tribunal correctionnel de Marseille pour trafic de drogue. Dans le box des accusés, quatre antillais dont l'ancien joueur guadeloupéen de football, Julio Colombo. 89 kilos de cocaïne avaient été saisis sur un voilier aux Antilles en 2015.
Le procès pour trafic de drogue dans lequel comparaissent quatorze prévenus dont quatre antillais s'est ouvert ce lundi matin à Marseille et doit durer deux semaines. Ils sont soupconnés d'être impliqués dans une affaire d'échange de résine de cannabis chargé au Maroc contre de la cocaïne à la Martinique. 

Deux frères soupçonnés d'être membres de la mafia calabraise

Installés à Vallauris (Alpes-Maritimes), Antonio Magnoli, 57 ans, et Rocco Magnoli, 62 ans, sont, selon le juge d'instruction, au centre d'une "association de malfaiteurs chevronnés et aguerris", notamment impliquée dans cette opération d'échange de résine de cannabis chargée au Maroc contre de la cocaïne à la Martinique, sur la base d'un kilo de cocaïne contre trois kilos de résine de cannabis. Seul l'un d'entre eux, Rocco, comparaît lundi devant le tribunal correctionnel de Marseille: son frère Antonio a demandé et obtenu devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'être jugé devant la cour d'assises.
 

Quatre-vingt-neuf kilos de cocaïne saisis le 8 juin 2015 au large de Saint-Martin

Trois martiniquais sont pousuivis dans cette affaire, Xavier Seminor, Jérôme Huet et Jonathan René-Corail et un guadeloupéen, l'ancien jouer international, Julio Colombo. Ce dernier, aurait selon les enquêteurs, mené les opérations d'échange, d'achat et de drogue aux Antilles. La résine de cannabis aurait-été convoyée du Maroc jusqu'en Martinique le 19 avril 2015. "Le Relambi" serait ensuite reparti le 6 juin 2015 avec à son bord 89 kg de cocaïne, avant d'être arraisoné par la marine nationale au large de Saint-Martin dans les eaux internationales le 8 juin 2015 à 4 heures du matin.  

La descente aux enfers de Julio Colombo

julio Colombo
©GERARD JULIEN / AFP
Julio Colombo a été repéré à l'adolescence lors d'un stage de détection en Guadeloupe. Il rejoint rapidement le centre de formationde Montpellier. Le jeune joueur séduit sur le terrain et demeure très attaché à sa Guadeloupe natale. En 2001, il est sacré champion du monde des moins de 17 ans avec l'équipe de France. Un an plus tard, il devient professionnel et intègre l'équipe de Montpellier et rejoint par la suite la sélection des Espoirs de l'équipe de France. Régulièrement blessé, il est découragé mais s'accroche tant qu'il peut, sans choisir l'option du départ qui aurait pu lui être salutaire.

En 2010, il met fin à sa carrière de footballeur et tente sa chance dans la gestion d'un restaurant puis d'une boîte de nuit dans l'Hérault. En faillite, il est condamné à une interdiction de gérer un établissement pendant 7 ans. Croulant sous les dettes, Julio Colombo se laisse entrainer dans ce trafic de drogue qui le conduit aujourd'hui à s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Marseille. 



 


Publicité