publicité

Les propos racistes d’un gendarme en Guyane lui valent une procédure disciplinaire

Ce sont Le Monde et LCI qui révèlent l’affaire. A la fin de sa mission en Guyane, Cédric S. a tenu un discours jugé raciste à l’encontre de la population guyanaise. Une procédure disciplinaire a été lancée contre ce chef d’escadron revenu depuis dans l’Hexagone.

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • CB
  • Publié le , mis à jour le
Cela s’est passé le 21 avril à la gendarmerie de Saint-Laurent du Maroni. Devant le sous-préfet de Guyane et une cinquantaine de militaires, Cédric S. a fait un discours pour conclure sa mission.


Le Monde et LCI se sont procuré une copie de ce discours dont voici quelques extraits :

"Quelle faune exceptionnelle que tous ces singes hurleurs lançant autant de jurons que de parpaings pour marquer leur territoire, ces petits caïmans trempant jour et nuit dans l’alcool"


Le gendarme poursuit en disant qu’il se réjouit

"d’avoir pu aussi compter sur certains paresseux, très nombreux dans la région, dont la réactivité et l’envie de travailler n’ont d’égal que les résultats qu’ils obtiennent"
 

Procédure disciplinaire

Ce Vendredi 4 mai, la gendarmerie a réagi à ces propos en décidant d’une procédure disciplinaire à l’encontre du gradé. Contacté par Le Monde et LCI, le service communication de la gendarmerie évoque "des propos choquants, intolérables, qui ne sont pas acceptables".

Réaction de Gérard Colomb

Dans un communiqué publié ce 6 mai, le ministre de l'Intérieur "condamne fermement les propos inadmissibles et choquants tenus par un commandant d’escadron de gendarmerie mobile projeté en Guyane à l’occasion d’une réception organisée pour clôturer la mission de son unité". Il confirme qu'une procédure disciplinaire est d’ores et déjà initiée pour sanctionner ce comportement fautif.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play