publicité

Que devient l'ex-international Florent Malouda ?

S'il n'évolue plus dans un grand championnat, Florent Malouda n'a pour autant pas raccroché les crampons. A 37 ans, l'ex-international évolue sous les couleurs du FC Differdange 03, au Luxembourg. La1ere.fr est allée prendre de ses nouvelles.

Florent Malouda lors du match de la Guyane contre le Honduras, le 11 juillet 2017. © Brendan Smialowski/AFP
© Brendan Smialowski/AFP Florent Malouda lors du match de la Guyane contre le Honduras, le 11 juillet 2017.
  • Par Valentin Deleforterie
  • Publié le , mis à jour le
Après avoir connu l'Angleterre, l'Egypte, la Turquie ou encore l'Inde, Florent Malouda joue depuis deux mois à Differdange, une petite ville luxembourgeoise de 24 000 habitants. Le club lui a permis de s'entraîner pendant plusieurs mois, c'est donc naturellement que le Guyanais a signé "par amitié avec l'entraîneur et pour leur donner un coup de main en championnat".

Son contrat se terminera en juin. Malouda affirme ne pas encore savoir s'il le prolongera: "Je préfère les contrats courts, ça me permet de faire des bilans intermédiaires et de conserver une certaine liberté. Si ça ne va pas je m'en vais, si ça va bien je prolonge." 

L'expérience luxembourgeoise sera-t-elle sa dernière de joueur ? Rien n'est moins sûr, d'autant que l'ex-Lyonnais ne cache pas son amour pour le Brésil : "Je ne sais pas si l'occasion va se présenter, mais j'ai toujours voulu y jouer. J'adore l'esprit des supporters brésiliens et je suis fan de leur équipe nationale. S'il faut que j'aille jouer sur la plage -ce que je fais déjà-, j'y irai aussi.

L'imbroglio de la Gold Cup

Le vainqueur de la Ligue des Champions 2012 (avec Chelsea) avait endossé le maillot de la sélection guyanaise et participé à la Gold Cup mi-2017. Il avait été sanctionné et déclaré inéligible par la CONCACAF. Le Guyanais a depuis porté un recours devant le Tribunal administratif du sport (TAS), dont la décision est attendue pour le 6 avril. 

Que l'instance lui donne ou non raison, Florent Malouda ne devrait théoriquement plus jouer avec la Guyane : "Je n'ai pas l'ambition de participer encore à la gold cup, vu la manière dont ça s'est passé. La Guyane, c'est mon pays, ma terre d'origine, et j'ai voulu la représenter le mieux possible. Dans les sanctions données par la CONCACAF, certaines choses n'ont aucun sens. Je voulais juste saisir le TAS pour montrer qu'il y avait des recours possibles contrairement à ce qu'elle disait."

L'après-carrière

Quid de l'après-carrière pour Malouda ? L'idée de devenir entraîneur semble titiller le natif de Cayenne. 
"Le fait de voir que beaucoup d'ex-coéquipiers ont choisi cette voie m'influence. En Inde, en Egypte, et en ce moment à Differdange, j'ai un rôle assez proche de celui d'assistant de l'entraîneur. Ce sont des expériences intéressantes qui seront peut-être déterminantes dans mon choix."

L'équipe de France actuelle

Du haut de ses 80 sélections en équipe de France, Florent Malouda porte aujourd'hui un regard "admiratif" sur l'effectif de Didier Deschamps. Le Guyanais se montre pour le moins optimiste. 
"L'équipe de France compte beaucoup de talents et de qualités. Elle est plus respectée qu'il y a quelques années, peut-être même davantage à l'international qu'en France. Elle monte en puissance depuis la Coupe du Monde au Brésil, et aujourd'hui elle est capable de remporter la compétition en Russie."

Depuis quelques temps, le jeune Guadeloupéen Thomas Lemar est régulièrement comparé à Florent Malouda. Une comparaison qui n'est pas pour déplaire au vice-champion du monde 2006 : 
"Ca fait plaisir de voir des purs gaucher. J'aime beaucoup son style. Il est très posé, très intelligent et s'adapte au collectif. Avec son jeu de passe et son altruisme, c'est exactement le genre de joueur dont l'équipe de France a besoin." 1 522 165 622

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play