Alors que la planète tennis recommence à tourner, l’antillais Gaël Monfils fait le show… sur le web !

océan atlantique
Gaël Monfils
Le joueur de tennis antillais Gaël Monfils. ©AFP / Karim Sahib
Le monde du tennis se relève à peine de la pandémie mondiale de coronavirus. À New-York débute un tournoi Master 1 000 de préparation à l’US Open. La star espagnole Rafael Nadal a fait l’impasse. Tout comme Gaël Monfils qui joue sur un tout autre terrain depuis plusieurs semaines.
Le tennis reprend ses droits sous une véritable bulle. Une bulle new-yorkaise. Avec la pandémie mondiale de coronavirus, les Américains ont sorti les grands moyens. Le tournoi Master 1 000 de Cincinnati a été déplacé au Stade Flushing Meadows de New-York, cadre traditionnel de l’US Open qui débutera le 31 août prochain. L’occasion de créer une bulle sanitaire unique. Trois semaines durant, joueuses et joueurs vont pouvoir enchaîner deux gros tournois dans un univers a priori protégé. Matchs à huit clos. Joueuses et joueurs testés très régulièrement. Et surtout joueuses et joueurs logés dans des hôtels réquisitionnés et bunkerisés. Avec le stade comme seule évasion possible.

Drôle d’ambiance pour une reprise. L’idée n’a pas séduit certains cadors du circuit. L’espagnol Rafael Nadal, vainqueur 2019 de l’US Open préfère se préparer pour Roland-Garros, SON tournoi. Même forfait pour la numéro 1 mondiale, l’Australienne Ashleigh Barty. Les défections sont légion. Un tweet ou un communiqué sur Facebook et l’US Open 2020 se dépeuple petit à petit. Pour sa part, Gaël Monfils n’a rien annoncé officiellement. Mais l’inscription de l’Antillais a bien été retirée du tableau du Grand Chelem américain.
 

Gaël Monfils, futur patron de chaîne de télévision ?

Faut-il s’inquiéter de ce forfait ? Pas vraiment. Coronavirus oblige, le programme des tournois concocté par l’ATP a des allures de parcours du combattant. Moins de deux semaines séparent l’US Open 2020 du tournoi de Roland-Garros exceptionnellement reporté à l’automne (à partir du 27 septembre). Pour les candidats aux deux Grands Chelems, l’enchaînement relève du pari fou. Décalage horaire. Surfaces différentes. Fatigue évidente. Il valait mieux faire un choix. Un choix vite fait pour Gaël Monfils, 34 ans le 1er septembre et formé jadis sur la terre battue parisienne de Roland-Garros.

Le Monfils 2020 semble apaisé. Serein. Il faut dire que le résident suisse n’a pas eu à subir les affres du confinement. Il a aussi profité de la pause forcée du circuit pour s’essayer à… l’animation télé. Internet le permet désormais. Gaël Monfils a ainsi lancé sa propre chaîne sur Twitch. Lancement concluant. Dans un premier temps, il s’agissait d’organiser des jeux vidéos en ligne. Mais très vite, l’Antillais y a proposé une conférence de presse. Avant de se transformer en intervieweur. Il a reçu Bernard Guidicelli, le président de la Fédération Française de Tennis. Mais également Yannick Noah venu faire une sorte de mea culpa. Plutôt rare quand on connaît un peu le champion vainqueur de Roland-Garros en 1983. Monfils et Noah n’ont pas été en phase jadis en Coupe Davis. Les explications de l’un et de l'autre ont donc été diffusées sur une petite chaîne internet. Mais le buzz fut retentissant.
 
 

Le showman en vacances

L’incertitude sanitaire demeurant, la reprise du circuit tennis mondial a régulièrement été repoussée. La tournée asiatique à l’automne a même été annulée. En juin dernier, on craignait carrément que les tournois ne puissent pas être autorisés avant 2021. Le circuit reprend finalement. Sans le moindre spectateur sur le continent américain. Et avec des mesures de protection très strictes. À Roland-Garros, il devrait y avoir du public dans les gradins mais le nombre de spectateurs sera décidé au dernier moment en fonction de l’état sanitaire du pays.

Dans ces conditions ô combien particulières, Gaël Monfils n’a pas voulu se précipiter. Il a retrouvé les terrains d'entraînement, il y a quelques semaines maintenant. Juste après des vacances avec sa tendre et chère. Des vacances sur un bateau qui avait tout d’un yacht. Aucun direct télé durant cette parenthèse enchantée. Mais quelques vidéos pour les réseaux sociaux qui rappellent combien LaMonf adore faire le show. Même en vacances…
 
 

Monfils, un homme heureux et très amoureux

Le secret de cet épanouissement ? L’amour certainement. Depuis près de deux ans, l’Antillais vit une idylle avec l’Ukrainienne Elina Svitolina, cinquième joueuse mondiale. Les deux tourtereaux ne s’en cachent pas. Ils ont même créé une page Instagram commune : G.E.M.S. Life pour Gaël Elina Monfils Svitolina. Des photos souvent glamour. Des commentaires toujours drôles. Et pas moins de 117 000 abonnés. Un vrai succès numérique et populaire à l’heure où les stades sont encore vides.

Sur le plan purement sportif, Elina et Gaël devraient effectuer leur retour à la compétition au même moment et dans la même enceinte : à partir du 14 septembre pour le tournoi ATP/WTA de Rome. Dernière répétition sur terre battue avant Roland-Garros. Monfils, l’homme heureux et amoureux aura alors l’une des dernières occasions de remporter le mythique tournoi parisien.
Seul petit souci : l’Espagnol Rafael Nadal a la même envie que lui. Et pour l’homme de Manacor, il s’agirait d’un treizième trophée. En résumé, à la Porte d’Auteuil, Nadal est comme à la maison. Pas sûr donc qu’il accepte une sous-location…
 
Gaël Monfils
L'Antillais Gaël Monfils très amoureux de l'Ukrainienne Elina Svitolina. ©Instagram G.E.M.S. Lifre
Voir cette publication sur Instagram

“ moment ” 🧩🧩

Une publication partagée par (G)ael.(E)lina.(M).(S). (@g.e.m.s.life) le



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live