publicité

Qui est Ramlati Ali, la première femme députée de Mayotte ?

Au bout du suspense, Ramlati Ali a été élue première femme députée de Mayotte. Elle l'a emporté dans la première circonscription avec 50,17% des voix. En 1996, Ramlati Ali fut la première mahoraise à devenir médecin. Portrait d'une femme engagée.

Ramlati Ali © La1ere.fr
© La1ere.fr Ramlati Ali
  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le
C'est une première à Mayotte. Une femme va représenter le 101ème département français, à majorité musulmane, à l'assemblée nationale. Âgé de 56 ans, Ramlati Ali (PS) a été élue dans la première circonscription avec 50,17% des voix face au candidat LR Elad Chakrina.

Ramlati Ali, médecin au centre hospitalier de Mayotte, n'est pas novice en politique : Elle a été maire de Pamandzi de 2008 à 2014. Elle est également présidente de la SIM, la Société Immobilière de Mayotte.

Ramlati Ali est bien consciente du symbole qu'elle représente :
itw Ramlati

"C'est une bonne chose pour toutes les femmes mahoraises, pour nos petites soeurs et nos enfants.Il faut qu'on montre qu'une femme peut aussi prendre ses responsabilités. On ne sait pas faire que le Mataba (NDLR : plat traditionnel de Mayotte), on peut aussi faire autre chose. 

Ramlati Ali, députée de la première circonscription de Mayotte.



Son portrait avec Mayotte 1ère

Portrait de la députée Ramlati Ali


Sa réaction

Après sa victoire confirmé lundi par la préfecture de Mayotte, Ramlati Ali a posté un message sur sa page Facebook dans lequel elle écrit : "Plus dificile est la bataille, plus grande est la victoire. Et nous l'avons fait, le combat pour un meilleur lendemain commence maintenant".


Contre le mariage pour tous

Ramlati Ali a été la première femme mahoraise à devenir médecin, en 1996. Nommée chevalier de la Légion d'honneur en 2016, la socialiste avait en 2012, avant le vote de la loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, provoqué une polémique en affirmant dans sa profession de foi qu'elle réclamerait la "non-application" du mariage gay à Mayotte car "le mode de vie de la population mahoraise est à l'opposé des valeurs défendues par cette proposition".


 

A côté de Louis Aliot

Lors de la séance inaugurale de l'Assemblée nationale, le mardi 27 juin, Ramlati Ali, sans doute vêtue de son salouva (la tenue traditionnelle à Mayotte) devrait se trouver assise à côté de Louis Aliot, vice-président du Front National, lui aussi néo-député. Pour cette première séance, les députés ne siègent pas en fonction de leur couleur politique mais par ordre alphabétique.

 

 

 


1 497 953 231
Mayotte : le précédent des "Chatouilleuses"

L'engagement des femmes dans la vie publique à Mayotte a connu un précédent célèbre, celui des "Chatouilleuses". Dans les années 60, alors que les Comores étaient encore françaises, le pouvoir central a été transféré de Dzaoudzi (Mayotte) à Moroni (Grande Comore).

Pour protester, plusieurs femmes mahoraises se sont engagées en politique en pratiquant un supplice venu de Madagascar : la Chatouille. L'idée était de pratiquer des chatouilles aux hommes politiques venus des Comores pour dénoncer la perte d'influence politique et économique de Mayotte. Nombreux furent les élus victimes du "gang des chatouilleuses". 

Mais le 13 octobre 1969, une manifestation de chatouilleuses tourne mal. Ordre est donné de tirer sur la foule. Une manifestante de 25 ans, Zakia Madi, est mortellement touchée. 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play