Qui sont les sportifs ultramarins qui soutiennent Valérie Pécresse aux régionales en Ile-de-France ?

élections 2021
Pecresse Mormeck Perec
©Compte officiel de campagne - Avec Valérie Pécresse 2021

Des grands noms du sport français, et la plupart des dirigeants des disciplines majeures, ont apporté leur soutien samedi à Valérie Pécresse, candidate à sa réélection à la tête de la région Ile-de-France, lors d'un meeting à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). 

Présents sur place ou par vidéo, les présidents des fédérations françaises de tennis, athlétisme, cyclisme, gymnastique, rugby, handball, basket, volley, judo, boxe, golf, équitation, aviron, canoë-kayak, hockey sur glace, danse, lutte, karaté, kick-boxing ou encore baseball ont souligné le bilan de la présidente sortante, Valérie Pécresse (Libres!, ex-LR). Elle brigue un second mandat à la tête de la région Ile-de-France lors du scrutin des 20 et 27 juin prochains. 

Arron, Mormeck et Pérec en première ligne

"La région Ile-de-France est celle qui apporte le plus au mouvement sportif", a ainsi affirmé le président de la Fédération française d'athlétisme André Giraud. "Je n'ai jamais vu une unanimité aussi criante de tous les acteurs", a remarqué l'ancien champion olympique de handball et ex-président de la Ligue (LNH) Olivier Girault. "Nous voyons enfin des actions, continuez comme cela." 

Plusieurs champions ultramarins, la plupart retraités, étaient également présents : les Guadeloupéennes Marie-José Pérec et Christine Arron en tête, ou encore Jean-Marc Mormeck. L’ancien champion du monde de boxe natif de Pointe-à-Pitre doit mettre en place une "agence régionale de la promesse républicaine" en cas de réélection de Mme Pécresse. 

Un “plan de sauvetage” à destination du sport

Selon Patrick Karam, vice-président de la région chargé de la jeunesse et des sports, 1.000 équipements sportifs ont été créés ou réhabilités au cours du mandat. L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy a notamment promis un "plan de sauvetage" post-Covid doté de 20 millions d'euros sur la saison 2021-2022 pour les clubs franciliens, qui recevraient chacun entre 400 et 1.500 euros. 

"Nous avons l'ambition que 100% de nos villes et villages soient dotés d'au moins d'un établissement (sportif) de proximité au cours du mandat", s'est-elle aussi engagée, faisant de l'apprentissage de la natation une "priorité régionale". 

La Martiniquaise Audrey Pulvar à la traîne, selon les sondages

Au cours de la semaine, Valérie Pécresse avait également enregistré deux soutiens "people": le rappeur Gims et la chanteuse et actrice Line Renaud. 

Selon un sondage OpinionWay pour CNews publié début juin, Mme Pécresse, qui a conditionné la suite de sa carrière politique à sa réélection, arriverait en tête au premier tour des régionales, le 20 juin, avec 34% des voix, devant Jordan Bardella (RN, 19%), Laurent Saint-Martin (LREM, 16%), Julien Bayou (EELV, 12%), Clémentine Autain (LFI, 10%) et la Martiniquaise Audrey Pulvar (PS, 9%).