A quoi sert le congrès des maires pour les Outre-mer ?

politique
100e congrès des maires
Ouverture du 100e congrès des maires, lundi 20 novembre à Paris. ©La1ere
Le volet ultramarin du congrès des maires 2017 a débuté lundi à Paris, et se poursuivra jusqu'au 23 novembre. Pour l'occasion, de nombreux élus d'Outre-mer ont fait le déplacement. Mais à quoi sert réellement le congrès des maires ? 

Futile ou utile ?

Des critiques sont régulièrement émises à l'encontre des élus ultramarins participant au congrès des maires. Il leur est reproché de venir assister, en périodes de fêtes et aux frais du contribuable, à un événement qui n'a pas une grande utilité politique.
Une vision des choses que la plupart des maires sont loin de partager. A commencer par Saïd Omar Oili, édile de Dzaoudzi-Labattoir et président de l'Association des Maires de Mayotte. Il évoque un rendez-vous incontournable pour concrétiser des projets.

Un moyen de ne pas se faire oublier

Au delà des dossiers à concrétiser, il y a également pour certains maires la volonté de ne pas être "les dernières roues du carosse". Selon Jean-Claude Pioche, maire de la Désirade et président de l'association des maires de Guadeloupe, le congrès permet de montrer que les maires sont là, et de ne pas se faire oublier.


Echanger des idées

Le congrès des maires est aussi, pour les élus, un outil de discussion et d'échanges d'idées. Les problèmes ne sont pas traités de la même manière d'une commune à une autre, d'un territoire à un autre. Les maires peuvent se conseiller mutuellement et débattre des différentes solutions. C'est ce qu'avance Maurice Bonté, maire d'Ajoupa-Bouillon et président de l'association des maires de Martinique. 





Les Outre-mer en continu
Accéder au live