outre-mer
territoire

La radio numérique terrestre déployée outre-mer entre 2020 et 2023

médias
Salon de la radio 2018
©JMC
Olivier Schrameck, le président du CSA l'a réaffirmé au Salon de la Radio à Paris : 20% du territoire hexagonal devra être couvert par la radio numérique terrestre d'ici la fin de cette année. Pour l'outre-mer, il faudra attendre la dernière partie du déploiement de la norme DAB+ en France.
La Norvège a fait le grand saut en décembre dernier : finie la FM, toutes les radios du royaume ne peuvent plus être reçues qu'en DAB+, la norme de la radio numérique qui s'impose dans le monde. La Suisse accélère le mouvement et va y passer en 2020. En France, le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) n'envisage pas d'abandonner la FM à court ou moyen terme, et a décidé de mettre un coup d'accélérateur au dossier de la Radio Numérique Terrestre qui s'enlisait.

Des récepteurs adaptés

On ne parle plus de RNT, mais de DAB+. Au Salon de la Radio, réservé aux professionnels qui se tient jusqu'à samedi à la Grande Halle de La Villette à Paris, le président du CSA l'a annoncé : l'objectif est "d'atteindre une couverture DAB+ équivalente à 20% du territoire d'ici la fin de l'année, avec une priorité donnée à l'équipement des grands bassins de population et les grands axes routiers". Un seuil de 20% très important puisque, selon la loi, une fois atteint, il oblige les fabricants à équiper tous leurs récepteurs radio vendus en France avec cette nouvelle norme.

Des opérateurs solvables

Nicolas Curien, membre du CSA et fervent défenseur du dossier, a donné à LA 1ère des précisions sur le déploiement de la radio numérique outre-mer : c'est à partir de 2020 que les zones moins peuplées et les outre-mer commenceront à bénéficier de l'arrivée du DAB+ , jusqu'en 2023 au plus tard. Il s'agit de ne pas mettre en péril tout le déploiement, car ce sont les opérateurs qui paieront et il faut trouver suffisamment de radios solvables pour pouvoir financer la mise en place de ce nouveau système. 

Nicolas Curien


Nicolas Curien
Nicolas Curien, membre du CSA, au Salon de la radio 2018 jeudi 25 janvier ©JMC


Une radio des Outre-mer ? 

Après une longue période de test, c'est fin 2017 que le CSA a décidé d'accélérer le calendrier. Au printemps prochain, le DAB+ sera opérationnel à Lille, Lyon et Strasbourg. A la tribune du Salon de la Radio, Nicolas Curien a annoncé que la communication vers le grand public débuterait alors, avec l'organisation "d'événements, sans doute des concerts" en mars prochain à Lille à l'occasion des premières émissions. Pour ces trois villes, les appels d'offres avaient été lancés en 2016.
Pour Paris, Nice et Marseille, Nicolas Curien parle de "demi succès" du premier appel d'offres, et le CSA a décidé d'en réaliser un nouveau pour Paris lors du premier ou du deuxième trimestre 2018. Peut être de quoi donner de l'espoir au Collectif d'ultramarins qui pétitionne depuis plusieurs mois en faveur d'une fréquence radio pour les cultures d'outre-mer dans l'hexagone.

 

Publicité