publicité

Le rappeur martiniquais Kalash sera jugé le 19 septembre prochain

Arrêté par la police le week-end dernier, alors qu'il aurait percuté plusieurs véhicules sur les Champs-Elysées, Kalash devra faire face à la justice le 19 septembre prochain. En attendant, il a été remis en liberté sous contrôle judiciaire pour délit de fuite, outrage et rébellion.

Kalash
Kalash
  • CB
  • Publié le , mis à jour le
Le rappeur martiniquais Kalash a été remis en liberté sous contrôle judicaire. Il sera jugé le 19 septembre prochain au palais de justice de Paris pour délit de fuite, outrage et rébellion. Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 mars, Kalash avait été arrêté par les forces de l'ordre après une soirée agitée.
 

Accident sur les Champs-Elysées

L'artiste aurait embouti plusieurs véhicules sur les Champs-Elysées avant de prendre la fuite au volant de sa Porsche. Kalash a ensuite été interpellé avenue de Wagram, puis placé en garde à vue. L'artiste venait de se produire quelques heures avant sur la scène de l'AccorHotels Arena avec le célèbre rappeur canadien, Drake.

La vidéo de son arrestation musclée a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit le rappeur se débattre. Les forces de l'ordre ont finalement réussi à le menotter pour le conduire au commissariat. Kalash a alors été placé en garde à vue pour outrage et rébellion envers une personne dépositaire de l'autorité publique. A l'issue de la garde à vue, il a été déféré au parquet ce mardi. Il sera convoqué devant le tribunal correctionnel pour "outrage et menace de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique, rebellion et blessures involontaires avec incapacité n'excédant pas trois mois par un conducteur de véhicule, aggravé de deux circonstances".

Selon son avocat, il est aussi poursuivi pour accident avec délit de fuite. Eddy Arneton, affirme qu'il n'y a pas eu de délit de fuite, et que les vidéos de surveillance le prouvent. Il pointe également du doigt les violences policières, affirmant que Kalash aurait notamment "le nez fracturé".

Ecoutez la déclaration d'Eddy Arneton ce mardi 19 mars : 

 

Réaction de sa mère en Martinique

En Martinique, la mère de Kalash a accordé un entretien à nos confrères Franck-Edmond-Mariette et François Marlin de Martinique la 1ère. "Je suis sereine, s'il a fauté, il devra assumer" a déclaré Murielle Mas, la mère de Kalash.

Déjà mis en examen

Ce n'est pas la première fois que Kalash est face à la justice. En 2014, il avait été mis en examen pour l’agression de policiers. En 2016, il avait été condamné à six mois de prison avec sursis pour détention d’arme.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play