Reconfinement : quelles aides pour les étudiants ultramarins dans l'Hexagone ?

coronavirus
Précarité étudiante coronavirus
©NICOLAS TURCAT / AFP
Comme lors du premier confinement au printemps dernier, il existe des dispositifs qui peuvent permettre de faciliter la vie des étudiants ultramarins, plus exposés à l'isolement et à la précarité. Outre-mer la 1ère fait le point. 
[Cet article pourra être mis à jour au fur et à mesure des nouvelles aides mises en place]
 

► Alimentation

Que vous soyez boursier ou non, les repas du Crous sont toujours assurés. Simplement, les restaurants universitaires ne sont ouverts que pour la vente à emporter. Pour en connaître la liste, vous pouvez vous rapprocher du Crous de votre ville. À noter : les étudiants boursiers peuvent bénéficier des repas à 1€. 

Cliquez sur la carte pour trouver le contact du CROUS de votre région : 
Des associations ultramarines organisent également des distributions alimentaires. Du côté de Montpellier, l'association Solidarité Dom-Tom met à disposition des étudiants précaires des colis alimentaires et des paniers repas. Vous pouvez également vous adressez à La Case, un lieu solidaire de la ville. 
 
À Paris, l'association Linktree s'est associée à la mairie pour proposer des paniers de fruits et légumes aux étudiants, gratuits sur simple présentation de la carte étudiante. À Lyon, la Maison des Outre-mer relaie des initiatives locales de distributions de repas. 

Il existe aussi les aides des Restos du cœur, des Banques alimentaires, du Secours Populaire... N'hésitez pas à contacter les antennes locales de ces grandes associations qui disposent de services dédiés pour les étudiants. Attention, il faut parfois s'inscrire en amont en présentant des documents tels que les attestations de bourses. 

Vous pouvez également solliciter des informations auprès des associations étudiantes et des institutions, qui sont informées des dispositifs existants et peuvent vous orienter :  

► Aides financières

Vendredi 27 novembre, l'aide de 150 euros pour les bénéficiaires du RSA annoncée par le président de la République lors de son allocution sera versée. À la même période, les étudiants boursiers et les jeunes de moins de 25 ans (apprentis, étudiants salariés ou non étudiants) qui perçoivent une aide personnelle au logement (Apl) bénéficieront d’une aide de 150 euros. Elles sont versées automatiquement, sans démarches supplémentaires.
 

► Connexion internet et matériel

Les cours à distance peuvent s'avérer compliqués lorsque l'on ne dispose pas d'une bonne connexion internet ou d'un matériel suffisamment performant. Il est alors possible d'aller travailler dans les salles informatiques de vos établissements ou dans les bibliothèques universitaires, uniquement sur rendez-vous. Attention : l'attestation dérogatoire ne suffit pas : il faut un justificatif émanant de l'établissement.

Pour les étudiants de Nouvelle-Calédonie installés en région parisienne, la Maison de la Nouvelle-Calédonie peut également vous aider pour tous les scans et photocopies nécessaires à vos cours. Mais elle peut aussi servir de relai avec l'école pour demander un matériel adapté au suivi des cours en distanciel.
   

► Aides pour le retour en Outre-mer

La compagnie aérienne Corsair a annoncé la mise en place de tarifs préférentiels pour les étudiants ultramarins de 18 à 29 ans, au départ de Paris-Orly. Ainsi le vol en aller simple avec 2 bagages en soute est à 218 euros pour Fort-de-France ou Pointe-à-Pitre et à 298 euros pour La Réunion. "L'offre est valable pour tous les voyages réalisés avant le 30 novembre", précise la compagnie. Elle propose également des vols allers-retours, avec un retour possible en basse saison avant le 31 octobre 2021. Les billets sont échangeables et remboursables sans pénalités. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live