outre-mer
territoire

Vers un recouvrement plus rapide des pensions alimentaires en Martinique

économie
Allocations familiales
©PHILIPPE HUGUEN / AFP
Le Conseil départemental de l'accès aux droits et la Caisse d'allocations familiales de Martinique ont signé une convention le 9 octobre 2019. L'objectif est d'aider les familles monoparentales dans leurs démarches pour se faire rembourser les pensions alimentaires impayées. 
Que ce soit en Outre-mer ou en France métropolitaine, le versement des pensions alimentaires peut créer des tensions dans un couple en pleine séparation. La convention signée entre la Caisse d'allocations familiales (CAF) de Martinique et le Conseil départemental de l'accès aux droits (CDAD) vise à faciliter les démarches pour les parents isolés. La CAF pourra donc faire l'intermédiaire entre les parents séparés. Le Tribunal de grande instance fournira les éléments nécessaires à la CAF pour prendre le relais auprès du parent versant la pension dès qu'une décision de justice sera prise au niveau de la séparation des couples. 
 

Engagements au niveau national 

Le gouvernement a déjà pris plusieurs mesures pour permettre aux familles monoparentales françaises de recevoir plus efficacement ces pensions. La principale difficulté concerne les procédures à effectuer pour obtenir une pension, souvent très compliquées à effectuer. En France, 350.000 familles ne toucheraient pas la pension auxquelles elles ont le droit pour leurs enfants. Le non-versement des pensions alimentaires a été au cœur des revendications du mouvement des "gilets jaunes", et ont été mentionnées de nombreuses fois lors du Grand débat national. Le 25 avril 2019, Emmanuel Macron a annoncé que le gouvernement allait s'engager à simplifier les démarches, pour garantir l'accès à ces pensions à tous ceux qui en auraient besoin.
 


Des mesures spécifiques en Outre-mer

En 2017, le gouvernement de l'époque a pris des mesures afin d'aligner le complément familial et son montant majoré pour l'Outre-mer sur les montants de l'Hexagone. Ce complément est revalorisé chaque premier avril jusqu'en 2020, pour que les montants ultramarins et hexagonaux soient alignés après la dernière revalorisation. L'allocation de soutien familial (ASF) était aussi concernée par une revalorisation. Environ 31.000 familles d'Outre-mer bénéficient de l'amélioration du complément familial, et 100.000 sont concernées par l'ASF.

En Martinique, 41% des familles sont monoparentales, contre 17% en France métropolitaine. Dans la majorité des cas, ce sont les femmes qui gardent les enfants, et qui devraient bénificier des pensions alimentaires. 
Publicité