publicité

Rennes : Démantèlement d'un réseau de trafic de cocaïne en provenance de Guyane

Huit personnes ont été mises en examen à Rennes dont trois placées en détention provisoire après le démantèlement d'un trafic de cocaïne entre Rennes, Reims et Saint-Laurent-du-Maroni.

Photo illustration © HO / SPANISH POLICE HANDOUT / AFP
© HO / SPANISH POLICE HANDOUT / AFP Photo illustration
  • La1ere.fr avec AFP
  • Publié le
Une information judiciaire avait été ouverte en décembre dernier, suite à une enquête ouverte trois mois plus tôt par la Section de Recherche de Rennes "sur un trafiquant de stupéfiants rennais dont il apparaissait qu'il se fournissait en cocaïne auprès d'individus faisant directement venir le produit d'Amérique du Sud", précise le procureur Nicolas Jacquet.
 
 

Des mules du Surinam et de Guyane

Les investigations menées par la SR de Rennes, "conjointement avec des militaires de Reims et de Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane ont mis (...) au jour un réseau structuré s'approvisionnant en cocaïne depuis la Guyane via des passeurs ("mules"), surinamais ou guyanais", indique le communiqué du parquet de Rennes. Ces "mules" transportaient la cocaïne en ingérant des ovules remplis de cocaïne avant d'embarquer pour un vol de Cayenne à Paris. "L'organisateur principal du trafic passait des commandes en Guyane, récupérait les "mules" à l'aéroport d'Orly puis les faisait accompagner à Rennes où elles étaient prises en compte par un complice qui gérait la récupération des ovules de cocaïne transportés in corpore", selon le communiqué.
 
 

Des saisies dans l'hexagone et en Guyane

Des sommes d'argent ont été découvertes en métropole, ainsi que, notamment, des produits pour couper la cocaïne, une arme de poing et de fausses cartes d'identité. A Saint-Laurent-du-Maroni, ville frontalière avec le Surinam dont elle est séparée par l'embouchure du fleuve Maroni, des objets numériques et des produits de marque ont été saisis, ainsi que, selon le communiqué, "diverses photographies prises par les protagonistes les montrant avec de volumineuses liasses de billets de banque et de nombreux produits de marque (Apple, Vuitton, Gucci, Louboutin...)".
 
 

La Guyane, plaque tournante du trafic

En 2016 les douanes de Guyane ont saisi 443 kilos de cocaïne, battant le précédent record de 373 kilos, qui datait de 2015. A la mi-février, une femme de 32 ans, qui avait ingéré des boulettes de cocaïne avant d'embarquer sur un vol au départ de Cayenne, est décédée d'une surdose avant l'atterrissage à Orly, des boulettes s'étant ouvertes dans son estomac pendant le voyage.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play