Rénovation énergétique : 237 projets retenus en Outre-mer, pour une enveloppe de 161 millions d’euros

énergie
UFR des sciences exactes et naturelles, à Fouillole - Université des Antilles
Le plan France Relance financera notamment l'installation de panneaux photovoltaïques à l'Université des Antilles en Guadeloupe.
Le gouvernement a dévoilé lundi 14 décembre la liste des projets Outre-mer qui bénéficieront d’une enveloppe de 161 millions d’euros, dédiée à la rénovation énergétique des bâtiments publics.
Installation de panneaux photovoltaïques à l'Université des Antilles, rénovation du RSMA de Saint-Jean-du-Maroni en Guyane, construction d’un site interministériel à Saint-Martin...  Au total, 237 projets ont été sélectionnés en Outre-mer pour bénéficier d’une aide à la rénovation énergétique dans le cadre du plan France Relance. Le ministère des Outre-mer en a dévoilé la liste ce lundi 14 décembre.  
 

Un budget de 161 millions d’euros

Annoncé le 3 septembre par le gouvernement en réaction aux conséquences économiques de la crise sanitaire, France Relance vise à la“refondation économique, sociale et écologique” de la France, d’ici 2030. La rénovation thermique des bâtiments est au cœur de ce projet et est doté d’un budget de 4 milliards d’euros. Elle sera “adaptée” aux spécificités des Outre-mer, “le climat tropical de la plupart des territoires ultramarins réclamant parfois de lutter contre la chaleur autant que contre le froid”. 
 
6% du budget global, soit une enveloppe d’environ 161 millions d’euros, ira à la rénovation énergétique des bâtiments publics en Outre-mer. “Le ministère des Outre-mer est pleinement mobilisé pour permettre le déploiement le plus efficace de tous ces outils dans chaque territoire ultramarin afin que ces dispositifs soient de véritables leviers pour la réduction des émissions de CO2 liées au rafraîchissement des bâtiments”, indique le communiqué. 
 

Les COM concernées

De manière inédite, la mesure a également été ouverte aux communes des collectivités d’Outre-mer”, annonce le cabinet de Sébastien Lecornu. Saint-Pierre et Miquelon, Wallis-et-Futuna, la Polynésie Française et la Nouvelle-Calédonie, bénéficieront donc aussi du dispositif. 53 millions d’euros leur seront alloués. 

Découvrez l’ensemble des sites retenus en France en consultant cette carte interactive. Retrouvez la liste complète par ici.