Réunion: le Piton de la Fournaise est entré en éruption, ce dimanche matin (AJOUT VIDEO)

volcan
fournaise
Une précédente éruption du Piton de la Fournaise avait eu lieu au mois de mai dernier. ©RICHARD BOUHET / AFP
Sur l’île de la Réunion, le Piton de la Fournaise est entré en éruption ce dimanche matin. Ce phénomène s’est produit dans une zone totalement inhabitée. C’est la seconde éruption de ce volcan depuis le début de l’année.


A la Réunion, le Piton de la Fournaise est entré en éruption ce dimanche matin pour la seconde fois de l'année. Le volcan a commencé à cracher de la lave ce matin à 8h41 (6h41, heure de Paris). L'activité sismique avait fortement augmenté à 7h30. L'obsertvatoire volcanique du Piton de la Fournaise parle de fissures sur une centaien de mètres. Des fontaiens de lave sont observées sur la partie nord du cratère. La zone sétend de la mi-pente jusqu'à la base de l'enclos. Un enclos FOuqyé interdit d'accès. Le plan ORSEC volcan a été déclenché par la préfecture.
Regardez le reportage de Réunion 1ère:

©reunion





"Tout au long de la nuit, nous avons observé une augmentation de l'activité sismique, largement supérieure à celle observée les jours précédents. C'est peu après 07H00 que tout s'est accéléré", a déclaré Philippe Kowalski, directeur adjoint de l'OVPF, à une correspondante de l'AFP. Il a précisé que l'éruption avait eu lieu dans une zone où les phénomènes éruptifs sont habituellement de courte durée.
"Plusieurs centaines d'événements (séismes - ndlr)" sous le sommet du Piton de la  Fournaise se sont produits à partir de 07H30, rapporte la préfecture dans un communiqué. Le préfet a déclenché à 08h30 "l'alerte 2-2 du plan ORSEC Volcan: éruption en cours".




 Il s'agit de la deuxième éruption de l'année pour ce volcan très actif. La première avait duré quelques heures fin mai et n'avait elle aussi présenté aucun danger pour la population.
Les Réunionnais sont très friands du spectacle offert par le volcan, qui est entré en éruption une quinzaine de fois au cours des dix dernières années. Des milliers de personnes viennent admirer les coulées de lave.