À La Réunion, une magistrate épouse son ancien compagnon sans son consentement

justice
Mairie Saint-Denis
La mairie de Saint-Denis de La Réunion. ©SIERPINSKI Jacques / hemis.fr / Hemis
Une juge a été mise en examen pour avoir épousé son ex-compagnon à la mairie de Saint-Denis à La Réunion en fournissant de faux documents. En guise de vengeance après leur rupture, elle aurait demandé à un complice de se faire passer pour l’homme en question qui se trouvait, lui, dans l’Hexagone.
D’après nos confrères d’Europe 1, cette ancienne conseillère justice auprès d'une ministre n'aurait pas supporté d'apprendre que son compagnon, avocat, l'avait quittée pour la sœur de cette ministre. En mars 2019, alors qu’elle est en fonction à La Réunion, elle aurait organisé ce faux mariage avec l’aide de sa fille et d’un complice. De retour dans les Hauts-de-Seine quelques semaines plus tard, la juge a finalement dû faire faire à la justice, tout comme ses deux complices.

La magistrate, originaire d’Île-de-France et âgée de 58 ans, a été placée en garde à vue puis mise en examen en décembre dernier. Elle est poursuivie, précise le site internet, pour "faux et usage de faux en écriture publique ou authentique par personne dépositaire de l’autorité publique" et "obtention et usage de faux documents administratifs". À ce titre, elle risque un procès en cour d’assises, la peine encourue est de 15 ans de réclusion et 225.000 euros d’amende.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live