La Réunion: un principal de collège mis en examen pour agression sexuelle sur mineure

justice
palais de justice La Réunion
©Réunion la1ère
Le principal d'un collège de Saint-Denis de la Réunion a été mis en examen pour agression sexuelle sur mineure, a-t-on appris de sources judiciaires, et suspendu de ses fonctions.
La mise en examen, annoncée jeudi, remonte à la mi-mai. Âgé d'une cinquantaine d'années, le chef d'établissement s'est rendu de lui-même au commissariat de Saint-Denis début mai.

Selon des sources proches du dossier, il a avoué avoir agressé sexuellement une mineure. Il a ajouté que sa compagne de 20 ans sa cadette et apparentée à la jeune victime, le faisait chanter depuis en lui réclamant de l'argent contre son silence.

Après ces aveux, l'homme a été mis en examen et remis en liberté sous contrôle judiciaire. Les faits présumés se seraient produits "dans un cadre privé", "sans lien avec l'Education nationale", précise-t-on de sources proches de l'enquête.
    
Les investigations se poursuivent, notamment pour déterminer si la compagne du principal a réellement tenté de monnayer son silence. Elle pourrait alors être poursuivie non dénonciation de crime.

Le rectorat de La Réunion a indiqué jeudi avoir suspendu le principal dès le 14 mai "après avoir été informé par le procureur le 14 mai qu'une affaire "d'ordre privée incompatible avec (les) fonctions (de chef d'établissement)" était en cours".

Le collège dirigé par ce principal est situé dans le centre-ville de Saint-Denis et compte parmi les plus anciens établissements secondaires de l'île.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live