outre-mer
territoire

Le Réunionnais Reshad De Gerus vice-champion de France de F4

portraits de sportifs
Reshad De Gerus
Reshad De Gerus, vice-champion de France F4 ©PL La1ère
Reshad De Gerus n'est pas parvenu à se hisser sur la première marche du podium lors du dernier meeting du championnat de France de F4 ce week-end au Castellet. Des ennuis mécaniques, lors des essais qualificatifs, ont ruiné tous ses espoirs de remporter le titre. 
Reshad De Gerus affiche le visage des mauvais jours. Après des essais qualificatifs désastreux, le pilote réunionnais sait que son week-end au Castellet va ressembler à un chemin de croix et surtout que le titre de champion de France de F4 va lui échapper. 

"Incompréhensible"

Tout avait pourtant bien commencé pour le jeune pilote sur le Circuit mythique du Castellet. Lors des essais libres, Reshad se montre impérial et donne le ton en terminant premier.

Une grosse satisfaction, mais malheureusement de courte durée. Lors des essais qualificatifs, les espoirs du jeune pilote de devenir champion de France s'effondrent.

 
Thierry De Gerus
Thierry De Gerus, papa de Reshad. ©PL
Reshad trouve sa voiture instable et se montre alors  incapable d'en tirer le meilleur profit. Il doit se contenter d'un lointain 17ème temps. "C'est incompréhensible", affirme dépité le Réunionnais, qui ne parvient pas expliquer d'où proviennent ces problèmes mécaniques. 
Thierry, son papa, affiche le même désarroi. Il est venu tout spécialement de La Réunion, comme à chacune des compétitions de son fils, avec le secret espoir de le voir sacré Champion de France. "C'est dur, mais c'est comme ça, c'est la course", affirme-t-il un brin fataliste. 
 

Le duel n'a pas eu lieu 

Reshad De Gerus
©PL

Hadrien David, son concurrent direct, lui, ne pouvait rêver plus belle entrée en matière. Le leader du Championnat de France F4 domine la séance qualificative et s'assure une double pole position pour les courses suivantes. Le titre ne peut plus lui échapper.

Le duel attendu entre Hadrien David et Reshad De Gerus, les deux leaders hors d'atteinte du championnat de France, n'aura pas lieu.

Le pilote réunionnais effectue une sortie de piste et abandonne lors de la première course. Il revient avec panache dans la deuxième course où, parti dernier, il termine en douzième position et fait la démonstration de son talent de pilotage. 

Si l'on reconnaît un champion à sa capacité à se ressaisir, à se remotiver après un échec, alors Reshad De Gerus a de belles années devant lui. Le jeune champion réunionnais parvient à faire son deuil du titre de Champion de France. Il s'aligne ce dimanche au départ de la dernière course sans la moindre pression et en profite pour rouler et se faire plaisir.
 

Rome et Abu Dabi 

Désormais, la tête du jeune champion est ailleurs. D'abord à Rome, en Italie, où il a été choisi pour représenter la France aux jeux-olympiques automobile les 1er et 2 novembre, puis à Abou Dabi où il a été retenu par Renault pour effectuer des tests F3 les 27 et 28 octobre. 

Dès lundi, Reshad reviendra à la FFSA Académy au Mans poursuivre ses études et son entraînement. "Reshad est un excellent élève, il est consciencieux, respectueux, discret et travailleur", indique le directeur des études de la FFSA Academy. 

Sur le plan compétition, Reshad ne renonce a rien. La saison prochaine, il espère s'aligner au départ de la première course de F3. Thierry, son papa, acquiesce et affirme confiant que les partenaires seront là. Une bonne nouvelle, car une saison de F3 coûte entre 400 000 et 500 000 euros contre 100 000 euros pour le F4. 

 
Publicité