publicité

Le road-trip à vélo d'un facteur Antillais

Facteur à Nanterre, Yohan Quiquine a été sélectionné par le groupe La Poste pour participer à un périple de 525 kilomètres jusqu'à Bonn, en Allemagne. L'objectif était de remettre une candidature pour un prix pour l'environnement, notamment sur la réduction des émissions de CO2

Yohan Quiquine, Antillais d'origine, a parcouru 525 kilomètres à vélo jusqu'à Bonn, en Allemagne. © Samuel Monod
© Samuel Monod Yohan Quiquine, Antillais d'origine, a parcouru 525 kilomètres à vélo jusqu'à Bonn, en Allemagne.
  • Par Samuel Monod
  • Publié le
 "Ah non, je suis quand même rentré en train !" Un sourire éternel aux lèvres, Yohan Quiquine sirote tranquillement son café dans un bar près de chez lui, en région parisienne. Après avoir effectué 525 kilomètres à vélo électrique - le retour par voie ferroviaire - jusqu'au Campus des Nations Unies, dans la ville de Bonn, en Allemagne, cet Antillais de 31 ans affiche sa fierté sur son air jovial. Passionné par le vélo depuis l'enfance, licencié dans le club de l'Espérance cycliste de Sartrouville, Yohan a sauté sur l'occasion lorsque la Poste lui a annoncé qu'il était choisi pour participer au road-trip. "J'ai dit oui tout de suite, même s'il fallait que je m'organise, car j'ai une petite fille" raconte-t-il. 
 

"Je vais au travail en vélo"

En tant que cycliste amateur, Yohan est très sensible aux questions d'environnement, et notamment sur la question de l'empreinte carbone. "Je pense que tous les cyclistes réguliers sont attachés aux problématiques et aux enjeux climatiques. Je vais toujours au travail en vélo. Ca fait du bien à l'environnement... mais aussi à mon portefeuille ! (il rit)". Selon lui, il est important que les ambassadeurs de ce genre de projet, comme celui porté par la Poste, "transmettent ces valeurs aux générations suivantes". 
Au départ du road-trip © La Poste – Eric Huynh
© La Poste – Eric Huynh Au départ du road-trip

Un périple de six jours

Un périple qu'il a effectué en six jours, accompagné par trois autres représentants postiers, conclut par un accueil chaleureux. "On a été accueillis par un haut responsable de l'ONU, qui nous a très bien reçus. On a appris plein de choses et ils ont été ravis de nous voir arriver en vélo avec assistance électrique" détaille le facteur. 
 

Le prix RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) de l'ONU, auquel candidate le Groupe La Poste, récompense les organisations témoignant d'un engagement pour le climat. Les quatre facteurs ont déposé la candidature, et les résultats ne seront connus qu'au mois de septembre prochain. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play