publicité

Une rue parisienne rendra hommage à la traversée de l'Atlantique de Nungesser et Coli

En mai 1927, les deux pilotes français traversent l'océan. Ils s'écrasent au large de Saint-Pierre-et-Miquelon. La plaque de rue située dans le XVI arrondissement de Paris ne mentionnait pas cet exploit. D'ici quelques mois ce sera chose faite : une "actualisation du mystère" selon un passionné.

Nungesser et Coli à bord de l'oiseau blanc © AFP
© AFP Nungesser et Coli à bord de l'oiseau blanc
  • Par Thomas-Diego Badia
  • Publié le , mis à jour le
"Une erreur historique bientôt réparée". D'ici quelques mois, le libellé des plaques de la rue Nungesser-et-Coli du XVIe arrondissement de Paris va être actualisé, indique Le Parisien. Leur traversée de l'Atlantique sera mentionnée, ainsi que leur crash au large de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Une victoire pour Bernard Decré. Depuis 8 ans, ce passionné d'aéronautique de 70 ans enquête sur la disparition de l'Oiseau blanc et de Charles Nungesser et François Coli. Il a même crée une association : Recherche de l'Oiseau blanc. 

L'ancienne (en-haut) et la nouvelle plaque (en-bas) :

En haut, l'ancienne plaque bientôt remplacée.
En bas, la future plaque. © Bernard Decré
© Bernard Decré En haut, l'ancienne plaque bientôt remplacée. En bas, la future plaque.


Il y a près de 90 ans, les 8 et 9 mai 1927, les deux as de l'aviation française pendant la première mondiale s'envolent du Bourget. À bord de l'Oiseau blanc, ils comptent rallier New York : c'est la première tentative de traversée aérienne de l'Atlantique nord sans escale. L'avion s'abime en mer, il ne sera jamais retrouvé, les corps des deux hommes non plus. Moins de deux semaines après leur disparition, l'Américain Charles Lindbergh réalise l'exploit dans l'autre sens, il restera dans l'histoire. 

#1 2015 : Bernard Decré remporte un prix international pour son enquête sur Nungesser et Coli

En 2015, Bernard Decré remporte le prix Tissandier de la Fédération aéronautique internationale. "Mon enquête prouvant qu'ils ont bien traversé l'Atlantique quelques jours avant Lindbergh a été récompensée. Ils se sont posés devant Saint-Pierre-et-Miquelon, car ils n'avaient plus assez de carburant, des trafiquants d'alcool de l'archipel leur ont tiré dessus. L'Oiseau blanc a été victime d'une avarie, ils se sont noyés", détaille-t-il à La1ere.fr.

#2 2016 : Convaincre la mairie de Paris

Grâce à cette prestigieuse distinction, l'homme propose à la mairie de Paris d'actualiser les plaques et "rectifier l'histoire de l'Oiseau blanc". "On ne pouvait pas laisser la mention 'disparus au cours de la traversée de l'Atlantique nord'. Ils ont réussi la traversée", insiste Bernard Decré. 

Le changement sera fait dans les prochains mois, la date n'a pas encore été communiquée. 

#3 Modifier les plaques des rues Nungesser-et-Coli des autres villes de France

Le passionné d'aviation a identifié au moins une vingtaine de rues en France portant le nom des aviateurs. "Une fois que ce travail sera fait, nous enverrons un courrier pour demander qu'elles soient rectifiées", assure-t-il. 

Il espère également que l'aéroport de Saint-Pierre-et-Miquelon sera rebaptisé "aéroport Nungesser et Coli". 

#4 Reprendre les fouilles

Bernard Decré espère désormais reprendre les fouilles pour retrouver le bloc-moteur de l'Oiseau blanc. "Il a dû dériver vers le Labrador. Un pêcheur de homard a retrouvé en 1958 des morceaux d'un avion blanc. C'est une piste". Il cherche à réunir 150 000 euros pour mener à bien son exploration. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play