Sables d'Olonne : une vague de victoires pour les surfeurs ultramarins aux championnats de France

surf
championnats de france de surf
Les 57e championnats de France de surf se tiennent du 23 au 31 octobre 2021 aux Sables d'Olonne (Vendée). Sur la photo, le Réunionnais Jorgan Couzinet. ©FF Surf
En surf ou en longboard, senior ou junior, les Ultramarins ne déméritent pas dans les championnats de France qui se tiennent en ce moment aux Sables d'Olonne, en Vendée. Outre-mer la 1ère fait le point sur les résultats.

Depuis le début de la compétition samedi 23 octobre, les surfeurs venus des Outre-mer se sont fait remarquer sur les 57e championnats de France de surf qui se tiennent jusqu'à dimanche 31 aux Sables d'Olonne, en Vendée. Sur les 450 participants, 85 viennent d'Outre-mer : 39 pour La Réunion, 25 pour la Guadeloupe et 21 pour la Martinique. Interrompue par manque de vagues le dimanche, la compétition a repris lundi et la troisième journée qui s'est tenue ce mardi a été l'occasion d'une belle moisson.

L'or pour La Réunion 

Le Réunionnais Jorgann Couzinet était avec son compère Maxime Huscenot l'un des deux favoris de cette compétition. Maxime Huscenot a été sorti en quart de finales, alors les chances Réunionnaises reposaient toutes sur Jorgann.

Dans des belles vagues de 1,50 m avec des bonnes conditions, le Réunionnais n’a pas raté l'occasion, avec une finale à suspens face au Guadeloupéen Thomas Debierre. Les deux surfeurs d'Outre-mer se sont rendus coup pour coup dans cette finale et c'est Jorgann qui l'a emporté avec une note finale de 13,4 contre 11,7 pour Thomas.

jorgann couzinet
Jorgann Couzinet acclamé après sa victoire aux championnats de France 2021 aux Sables d'Olonne. ©FF Surf

Il va désormais s'envoler pour Hawaï où il va tenter d'accrocher une place en demi-finale du WQS Challenge, ce qui lui permettrait enfin de réaliser son rêve, rentrer dans le CT, l'élite du surf.

Maxime Huscenot va tenter aussi le gros coup. Rappelons que depuis l'arrêt de la compétition de Jeremy Florès, il n'y a plus de surfeur ultramarin à ce niveau mondial. Le Tahitien Michel Bourez récemment finaliste au WQS d'Hossegor, doit lui aussi finir dans le dernier carré pour rentrer dans les douze prochains qualifiés. Et si les trois garçons y parvenaient ensemble ? Ce serait un super challenge pour les surfeurs Outre-mer.

Une première pour la guadeloupéenne Naia Milhau

Nahia Milhau a décroché son premier titre. La surfeuse du Pirate surf club a conquis le premier titre de sa carrière face à la sociétaire du Pôle France Aelan Vasst, la Polynésienne. Elle n'a rien lâché dans une finale à suspense, avec son style fait de manœuvres innovantes et de puissance, entraînée par les coachs du pôle de Guadeloupe, Fabien Sibillle et Romain Bernadoy, mais aussi Gilles Darqué. Au final Nahia l'emporte avec une note de 15,83 contre 14,67 à sa rivale Polynésienne.

Naia Milhau
Nahia Milhau, aux championnats de France de surf. ©Eric Cintas


Sur le bord de la plage du Tanchet, Kim Veteau qui la coache sur cette compétition était aux anges avec la team Guadeloupe, hurlant sa joie.

On se l'était promis, ce titre c'est pour nous tous, maintenant on va en gagner d'autres.


En revanche en surf junior, le Guadeloupéen Mathis Azam n'a pas réussi à se hisser plus haut que la 4e place avec une note de 7,97.

Une compétition sous le signe des Outre-mer ?

Dès samedi, en longboard, les Réunionnais s'étaient bien placés. Avec 18,23 points, Alice Lemoigne est devenue championne de France, suivie dans le classement par sa compatriote Maya Glasenapp. Côté hommes, Aurélien Meynieux est arrivé deuxième avec 11,13 points. 

Toujours en longboard, en espoir, c'est aussi un Réunionnais qui l'emporte : Macy Machado avec une note de 11,83, trois places devant le Martiniquais Maïalen Guessard, arrivé 4e avec 3,47.

Les championnats de France continuent jusqu’à samedi, avec demain des chances de titres en bodyboard pour La Réunion. Mais la Guadeloupe aura aussi son mot à dire dans les catégories jeunes et parasurf avec Peyo Milhau.