outre-mer
territoire

Le Salon du Tourisme de Paris s'ouvre dans un contexte de défaillances retentissantes

tourisme
le lagon de Nouvelle-Calédonie
©Nicolas-Alain Petit / Biosphoto
Le salon IFTM Top Resa, grand rendez-vous des professionnels du tourisme français, a ouvert ce mardi à Paris. La  41ème édition, débute dans un contexte agité après les défaillances en série de XL Airways, Aigle Azur et Thomas Cook.
 

 

En l'espace de quelques jours, le voyagiste britannique Thomas Cook (20.000 employés et 22 millions de clients annuels) s'est déclaré en faillite, la compagnie aérienne Aigle Azur (1.500 salariés, 1,8 million de passagers) a cessé son activité faute de repreneurs et XL Airways (570 salariés, 730.000 passagers), en liquidation judiciaire, a interrompu ses vols en attendant une décision de la justice. Une interruption qui donne du fil à retordre aux passagers. Ceux des Antilles et de la Réunion ne savent pas comment se faire rembourser. Certains ont dû revoir leurs projets.

Conséquences 

"L'ambiance au salon va être plombée, il n'y a pas de doutes, et si les conséquences économiques sur l'ensemble du secteur sont encore difficiles à chiffrer, elles vont être importantes", relève Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage.

Il souligne que "les agences Thomas Cook avaient une activité de distribution, c'est-à-dire qu'elles vendaient des voyages Thomas Cook, mais aussi des voyages d'autres tour-opérateurs qui ne vont pas être payés alors qu'ils ont fourni des prestations".

 

De nombreux ministres attendus  

La ministre des Outre-mer Annick Girardin se rendra au salon mardi en fin de journée et le secrétaire d'État aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne sera présent mercredi après-midi. Plusieurs ministres étrangers tourisme - venus d'Argentine, de Côte d'Ivoire, du Sénégal, de Tunisie ou encore d'Indonésie, sont également attendus.

Plus de 34.000 professionnels - croisiéristes, agents de voyage ou représentants de compagnies aériennes et d'offices du tourisme - sont attendus jusqu'à vendredi, dans un espace d'exposition de 33.000 m2.

Parmi les nouveautés, des parcours de visite thématiques, sur le tourisme durable, la gastronomie ou l'œnologie, ou encore un espace d'exposition dédié au "tourisme médical", avec trois conférences à la clé, "un secteur encore en construction, très atomisé. Mais cela nous permet de prendre le pouls de l'intérêt pour ce marché", souligne Frédéric Lorin.

Pendant quatre jours plus de 3 000 visiteurs sont attendus. Ils pourront faire leur choix parmi les offres des 1 600 exposants. La rédaction d'Outremer la 1ère / France Ô, s'est arrêtée sur le stand de la Martinique. Regardez. 

©la1ere


 

Publicité