Nicolas Sarkozy associe "nègres" et "singes" et provoque des réactions indignées

polémique
Sarkozy
©Capture d'écran
Nicolas Sarkozy a déclenché un torrent de réactions indignées sur les réseaux sociaux après avoir semblé associer les mots "singes" et "nègres" sur le plateau de l'émission Quotidien sur TMC. 
Invité de l'émission Quotidien de Yann Barthès sur TMC à l'occasion de la sortie de son livre à succès "le temps des tempêtes", l'ex-président a critiqué "cette volonté des élites, qui se pincent le nez, qui sont comme les singes qui n'écoutent personne", lorsqu'il s'est interrompu pour dire avec ironie: "Je ne sais plus, on a le droit de dire +singe+ ?" et d'enchaîner: "Parce que... On n'a plus le droit de dire les... On dit quoi ? +Les dix petits soldats+ maintenant ? C'est ça ? Ouais... Elle progresse la société !", a-t-il ajouté en raillant la suppression du mot "nègre" dans l'un des romans d'Agatha Christie."On a peut-être le droit de dire singe, sans insulter personne", a-t-il ensuite ajouté.

L'ex-chef de l'Etat faisait référence au roman policier les "Dix petits nègres", l'un des livres les plus lus et vendus au monde, qui vient d'être réédité et rebaptisé en français "Ils étaient dix" avec le mot "nègre" remplacé par "soldat" dans le livre. Il critiquait "cette petite partie des élites qui se regardent dans une glace" sans s'adresser au reste de la population. 
 

Réactions indignées sur les réseaux sociaux

Ces déclarations ont suscité de très nombreuses réactions sur les réseaux sociaux et notamment auprès d'élus des Outre-mer qui reprochent à l'ancien chef de l'Etat d'associer les mots "nègres" et "singes". "Il vaut mieux ne pas chercher à comprendre et passer à autre chose pour ne pas avoir envie de vomir", a tweeté le député européen Younous Omarjee.  L'ex-journaliste d'origine martiniquaise et adjointe de la maire de Paris Audrey Pulvar a elle fustigé un "pur et profond racisme, décomplexé, naturel" dans un premier tweet, puis, dans un second tweet s'adresse à Nicolas sarkozy : "je dois vous dire que je suis interdite, devant cet extrait de #Quotidien. Mon cœur bat la chamade, je tremble et j’ai la tête qui tourne. Dégoût ? Honte (pour vous) ? Je ne sais. Nous étions déjà des nègres, nous voilà singes." "Nègres, singes... Les propos abjectes de #NicolasSarkozy sont l'illustration de la décadence de son raisonnement et du glissement de sa pensée vers des extrêmes nauséabonds. C'est indigne des fonctions qu'il a pu exercer. Je condamne fermement ses mots", a tweeté Philippe Naillet, député socialiste de La Réunion :  De son côté, le député LREM de Guadeloupe Olivier Serva, président de la délégation Outre-mer de l'Assemblée nationale,  évoque un "lapsus raciste" qu'il juge "immonde et sans complexe" :

Autre réaction, celle du président de SOS racisme Dominique Sopo qui s'interroge: "Nicolas Sarkozy, dans un lapsus raciste, passe de l'évocation des singes à celle de la suppression du mot "nègre" dans le livre d'Agatha Christie. Surprenant ? Oui, mais pas autant que mon tweet qui parle en même temps de Sarkozy et d'une femme de culture".
Nicolas Sarkozy s'est également attiré les foudres du Premier secrétaire du parti socialiste. "Ainsi donc un ancien président de la République française associe spontanément les singes aux +nègres+... le racisme sans masque", a twitté Olivier Faure. De nombreuses réactions également sur les réseaux sociaux de personnes indignées par les propos de l'ancien chef de l'Etat :