Sortir, voir, écouter : les rendez-vous des Outre-mer dans l'Hexagone

musique
Sortir, voir, écouter : les Rendez-vous des Outre-mer dans l'hexagone
Cette semaine au programme, du théâtre avec un texte ciselé de Gaël Octavia ; de la littérature en format poche chez Caraïbéditions, et de la musique avec les 30 ans de la chorale de gospel, Gospel Voices.

Théâtre

Cette guerre que nous n’avons pas faite. Texte de Gaël Octavia. Mise en scène de Luc Clémentin. Avec Vincent Vermignon. (Jeudi 7 février 19h30 Vendredi 8 février 14h30 et 19h30 Samedi 9 février 19h30 au théâtre Anis Gras-Le lieu de l’autre à Arcueil)
De retour après une longue absence, le Guerrier s’adresse à sa mère. Il raconte ce jour où il est parti à la guerre, s’arrachant à son confort bourgeois aliénant, pour « devenir un homme ». Il raconte le bistrot où il s’est échoué dans un accès de découragement et sa rencontre avec ceux qui devaient devenir ses compagnons d’armes. Et aussi cet homme pas comme les autres, ce mystérieux pacifiste qui se dressait sur leur route, fermement décidé à les empêcher de combattre. Entre deux piques contre sa mère, coupable de soumission et de compromission avec les puissants, le Guerrier explique, finalement, pourquoi il n’a jamais fait la guerre.Ce texte ciselé est l’un des nombreux de la Martiniquaise Gael Octavia, primée en 2017 pour son premier roman "La fin de Mame Baby", mention spéciale du jury du Prix Wepler. Mais c’est en 2003 que l’ingénieure de formation a commencé à écrire pour le théâtre, remarquée alors par le comédien Greg Germain.
 
Cette guerre que nous n'avons pas faite


Édition

Pour ses dix ans d’existence, la maison d’édition Caraïbéditions vient de sortir une nouvelle collection : les romans poche. Ce nouveau segment reprendra des grands formats maison déjà publiés ainsi que d’autres titres. Premiers auteurs retenus : Ernest Pépin, Roland Brival, Raphaël Confiant, Tony Delsham. Cela devrait « permettre de toucher un public plus large, notamment scolaire » explique Florent Charbonnier, la cheville ouvrière de Caraïbéditions. « Les chiffres de 2018 le confirment, le marché du livre est en recul de 2%. Seul le livre de poche a tiré son épingle du jeu
 
Caraïbéditions Poche

 

Musique

Jean-Michel Rotin (le 9 février à La Pointe des Antilles, à Fontenay-sous-bois). Las du microcosme parisien, Jean-Michel Rotin s’est exilé à Londres depuis quelques temps. Ce qui ne l’empêche pas de revenir à l’occasion sur Paris et sa région. Ce samedi (9 février), il fera ainsi une apparition à la Pointe des Antilles, une salle de spectacles à Fontenay-sous-bois. Une prestation d’environ 45 minutes vers 2h du matin… On s’en souvient l’an passé, il avait effectué un passage éclair à Paris pour présenter sa collaboration avec Mike Clinton, un 45 avec le titre phare Be Kool.
 
Jean-Michel Rotin

Gospel
Max Zita and Gospel Voices (à l’Olympia les 16 et 17 février). En France, son nom est synonyme de Gospel. Max Zita est l’un de ceux qui a popularisé dans l’Hexagone ce genre musical. Avec sa chorale, Gospel Voices qui va fêter ses 30 ans (samedi 16, et dimanche 17) et surtout avec le concept Gospel 100 voix qui, en 1998 pour les 150 ans de l’abolition de l’esclavage, avait investi l’Accor HotelArena, l’ancien POPB. Le gospel, la musique de la fraternité, sera donc à l’honneur avec notamment le dimanche, pas moins de cinq chorales à l’œuvre.




 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live