Sortir, voir, écouter : les Rendez-vous des Outre-mer dans l'hexagone

théâtre
Sortir, voir, écouter : les Rendez-vous des Outre-mer dans l'hexagone
Cette semaine, nous vous proposons un voyage musical dans le sillage de Manuel Césaire qui vient de sortir un dernier opus. Ensuite,  plongée originale dans l'univers du Tropical Jazz Trio. Enfin, pause théâtre avec cet Othello décoiffant où tous les acteurs sont noirs, excepté Othello! Un défi.

Théâtre

Othello de William Shakespeare mise en scène de Arnaud Churin (Théâtre de la Ville, du 3 au 19 octobre). C’est une première ! Si l’on vous parle aujourd’hui de la célèbre pièce de théâtre de William Shakespeare, Othello, c’est que pour la première fois, un metteur en scène prend le parti d’inverser les rôles. Entendez qu’il a choisi un Othello blanc et décidé de faire jouer tous les autres rôles par des Noirs.

Une sorte de réponse à distance dans le temps à un autre metteur en scène, Luc Bondy. En 2015, ce dernier avait confié le rôle d’Othello (le seul personnage noir du répertoire classique) à un Blanc Philippe Torreton. A l’époque, il justifiait ce choix par l’absence de comédiens noirs de valeur. Arnaud Churin démontre le contraire.
 

Il faut que des Noirs jouent massivement des rôles de Blancs. Après seulement, on pourra dire que tout le monde peut jouer n’importe qui.
Arnaud Churin (Libération)

 
Othello mis en scène par Arnaud Churin


Musique

Tropical Jazz Trio (avec Alain jean-Marie, Roger Raspail et Patrice Caratini, le 3 octobre au Bal Blomet)
A bientôt 74 ans, Alain Jean-Marie est le doyen des pianistes de jazz ultramarins. Et sans doute l’un des plus anciens (et connu, à défaut d’être reconnu) dans la profession.

C’est ainsi, qu’au cours de sa longue carrière, il a eu plus qu’à son tour le temps de tisser des amitiés professionnelles. Celle, nouée avec le  Guadeloupéen Roger Raspail, percussionniste, et le Francilien Patrice Caratini, contrebassiste, est parmi les plus vieilles. Car, au mitan des années 70 déjà, ces trois-là trouvent intérêt à leur musique respective (en fait, Roger Raspail remplace au pied levé le guitariste Marc Fosset sur l’insistance d’Alain Jean-Marie).

Une formule gagnante pour une musique pour fluide ! Des décennies plus tard, ils se retrouvent pour former un trio, le Tropical Jazz Trio. A la demande du label French Paradox, ils rentrent en studio. Et au printemps dernier, sortent leur premier album : des compositions des trois larrons et des interprétations de standards de jazz. C’est ce qu’ils vont à nouveau proposer, ce jeudi 3 octobre au Bal Blomet.
Manuel Césaire (L’enfant et le volcan, suite péléenne, Don Music). L’album sorti en septembre mérite qu’on s’y attarde. Le directeur de la Scène nationale de Martinique a tenu à restituer dans cet album "l’âme musicale de la Martinique."

Ces 8 compositions instrumentales (plus deux bonus) fleurent ainsi bon la mazurka, le quadrille et la biguine. Elles traduisent les odeurs et les ambiances de cette région qui enserre la montagne Pelée, avant et après l’éruption. Et si à l’écoute, cet agréable album vous rappelle Malavoi, c’est normal. Manuel est le fils de Mano Césaire, l’un des co-fondateurs du groupe martiniquais.