Stephie Guitteaud : de la piste d’athlétisme au street food

cuisine et gastronomie
Stephie Guitteaud
Stephie Guitteaud a ouvert la "Kréol Bowl" début novembre passage Choiseul à Paris. Ancienne athlète de haut niveau, la jeune femme originaire de Guyane et de Martinique s'est détournée de la piste pour promouvoir une nourriture caribéenne saine et gourmande. 
"Un voyage culinaire à travers la Caraïbe", c'est la promesse alléchante de Stephie Guitteaud, jeune entrepreneuse de 33 ans. Originaire de Guyane et de Martinique, elle a ouvert début novembre son restaurant de street food "Kréol Bowl" passage Choiseul à Paris. 
 

Une cuisine "healthy"

Son concept ? La "Kréol Bowl", sorte de salades composées de riz, haricots rouges, patates douces, mangues, crevettes boucanées, morue ou encore poulet mariné... Le client est invité à choisir les ingrédients et créer lui-même son bol aux saveurs antillaises. 
 

Ça me tient énormément à cœur de mettre en avant tout ce qui appartient au Antilles parce que je trouve que ce n'est pas suffisamment fait. C'était un challenge pour moi de démontrer que je pouvais proposer quelque chose de sain en plus d'exotique, qui soit français et qui puisse permettre à tout le monde de connaitre la cuisine antillaise sous toutes ses formes". 
-Stephie Guitteaud


Regardez cette vidéo dans laquelle Stephie nous explique ses Kréol Bowl et sa démarche écologique : 
 

Pour son restaurant, Stephie Guitteaud a un leitmotiv : la cuisine "healthy", le "manger sain". Et ce n'est pas un hasard. Car avant de se lancer derrière les fourneaux, la jeune femme était sportive de haut niveau.
 

En Sports Etudes on était suivi par des diététiciens. Donc le "bien mangé" est quelque chose avec lequel j'ai grandi. Je ne connais pas la mal bouffe en soi. 
- Stéphie Guitteaud

 

Championne de France 

De la petite enfance à ses 23 ans, Stephie Guitteaud se consacre entièrement à l'athlétisme. "J'ai commencé à l'âge de six ans à Eaubonne dans le Val-d'Oise, explique-t-elle. J'étais assez bonne sur plusieurs disciplines car au début on touche à tout, on ne se spécialise que par la suite. Pour ma part ça a été le saut en longueur". 
 
Championnats du monde de Sherbrooke (Canada) en 2003, championnat d'Europe à kaunas (Lituanie) en 2005... La jeune femme enchaîne les compétitions et décroche plusieurs fois le titre de championne de France dans sa catégorie. 

"Après est arrivé l'âge de raison où je me suis demandée ce que je voulais faire plus tard dans ma vie. De nos jours on ne vit pas spécialement d'athlétisme", confie-t-elle.

Être athlète ne permet pas de vivre paisiblement. 
-Stephie Guitteaud


Dans un premier temps, l'ancienne sportive de haut niveau devient hôtesse de l'air et emménage à Londres. En 2013 elle rejoint sa mère et sa tante en France pour développer un projet familial : l'ouverture d'un restaurant -galerie d'art. L'aventure dure un peu plus d'un an.

"Et puis il y a un an, est née l'idée de la kréol bowl, raconte Stephie Guitteaud. En étudiant comment était fait le poké (plat traditionnel hawaïen, ndlr), je me suis aperçue qu'il y avait beaucoup de produits exotiques. Beaucoup de produits qu'on a aux Antilles." 

Pour tester son concept, elle débute dans le food truck familial, au pied d'Orly, puis enchaine les évènements : Afropunk festival, inauguration du restaurant Sapristi de Norbert Tarayre..."J'ai commencé sur Orly,  je continue sur Paris. Dieu seul sait où je serais l'année prochaine", conclut la jeune femme en souriant. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live