Tabassage de Michel Zecler : les juges ont ordonné la mise en liberté des deux policiers écroués

justice
Brassard police
Brassard de police (illustration) ©GABRIELLE CÉZARD-HANS LUCAS VIA AFP

Les deux policiers écroués dans l'affaire du tabassage du producteur martiniquais Michel Zecler ont été remis en liberté par les juges d'instruction. 

Les juges d'instruction ont ordonné mardi la mise en liberté des deux policiers placés en détention depuis le 30 novembre pour avoir roué de coups à Paris Michel Zecler, un producteur de musique noir, a appris AFP de source judiciaire.


Ils seront soumis à sous contrôle judiciaire strict, avec interdiction d'entrer en relation avec la victime et les autres mis en examen, de détenir une arme et d'exercer la profession de fonctionnaires de police, selon cette même source.

Le parquet avait requis la détention provisoire pour les trois premiers policiers et un contrôle judiciaire pour le quatrième, mais le juge des libertés et de la détention en avait écroué deux, le brigadier et le gardien de la paix, et laissé deux autres sous contrôle judiciaire. Ce sont les trois policiers au coeur de la vidéo de Loopsider montrant le tabassage du producteur martiniquais qui avait fait scandale et avait conduit le chef de l'Etat Emmanuel Macron à dénoncer une "honte".