publicité

Tarif des colis postaux : un même tarif pour les Outre-mer et l'hexagone ?

Le syndicat SUD PTT et trois associations réclament que les ultramarins bénéficient des mêmes tarifs postaux que dans l'hexagone pour l'acheminement des colis. 

© Wallis et Futuna 1ère.
© Wallis et Futuna 1ère.
  • La1ere.fr avec AFP
  • Publié le
Le syndicat SUD PTT, le Conseil Représentatif des Associations Noires (CRAN), Sortir du colonialisme et Droit au logement (DAL) souhaitent voir inscrit dans le futur contrat d'entreprise entre l'Etat et La Poste qui doit être présenté mardi 31 octobre, que "la péréquation tarifaire qui est la règle dans l'hexagone s'applique aussi pour tous les envois relevant du service universel vers tous les territoires outre-mer", dans un courrier adressé au ministre de l'Economie Bruno Le Maire et consulté par l'AFP.

"Une grande injustice"

"Il n'est plus admissible que les populations vivant Outre-mer ainsi que leurs proches de l'hexagone fassent l'objet d'une sur-tarification des envois postaux, notamment les colis, vers et depuis les territoires en question", estiment les auteurs de cette lettre, datée du 27 octobre. "Pour nos organisations, il y a une grande injustice puisque la péréquation tarifaire qui existe pour un colis expédié de Paris vers Perpignan ou vers Levallois n'est pas appliquée quand il s'agit de l'outre-mer", expliquent SUD PTT et les associations dans un communiqué commun.

Ils citent la grille tarifaire 2017 qui prévoit une différence de coût allant de 7,50 euros à 16,60 euros par kilogramme de marchandises posté, selon deux grandes zones définies par La Poste, Zone OM1: Guadeloupe, Martinique, Guyane, Réunion, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Zone OM2: Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, Wallis et Futuna, Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF).

"Populations de seconde zone"

"Il n'est pas possible de maintenir une telle différence de traitement, il n'y a pas de populations de seconde zone. L'injustice doit cesser dès la signature du contrat d'entreprise 2018-2022", concluent les signataires.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play