Pour Taubira, le projet de Fillon est un "cocktail ultralibéralisme-régression sociale"

politique
Taubira ONPC
©F2
L'ex-ministre de la Justice, Christiane Taubira, a qualifié de "cocktail ultralibéralisme-régression sociale" le programme de François Fillon, favori à la primaire de la droite en vue de l'élection présidentielle en 2017, dans un entretien ce jeudi dans le quotidien Sud Ouest. 
Christiane Taubira ne reste jamais longtemps éloignée des débats qui secouent la France. Dans un entretien accordé à Sud-Ouest, elle livre son avis sur les programmes des candidats aux primaires de la doite. Pour elle, le programme économique de François Fillon conduit la France dans une impasse. 

 

"La casse des services publics"

"Le plus étonnant est que le cocktail ultralibéralisme-régression sociale revienne alors qu'on en connaît les résultats", déclare l'ancienne Garde des Sceaux des gouvernements socialistes de Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls. "C'est le bilan des dix ans de thatchérisme, la casse des services publics, la fragilisation des plus vulnérables, l'appauvrissement des classes moyennes, une fracture ville-campagne, et une Bourse florissante", poursuit-elle.
 

"Le Premier ministre du bouclier fiscal"

Pour Christiane Taubira, "alors que Londres commence à rétablir les services publics, en France un projet de grande brutalité sociale semble plébiscité".  "Et par qui est-il porté ? Par le Premier ministre de 600 milliards de dette supplémentaire, du bouclier fiscal pour les plus nantis, de la perte de 700.000 emplois industriels, d'un déficit commercial abyssal, de l'affaiblissement de l'État par des suppressions massives de postes", dit-t-elle. 
 

Fidèle au président

Interrogée sur les raisons qui l'ont conduite à "épargner" François Hollande depuis son départ du gouvernement, l'ex-ministre répond: "Je n'aurais pas d'excuse, si je contribuais à affaiblir la fonction présidentielle. Les citoyens n'y gagnent rien".