Théâtre d'Outre-mer en Avignon : Jimi, Isabelle et Lydie ont entonné "Hymne"

spectacle
"Hymne", avec Isabelle Fruleux
"Hymne", avec Isabelle Fruleux ©DR
Le Théâtre d'Outre-mer en Avignon a fredonné l'hymne national américain revisité en 1969 par un certain Jimi Hendrix. Dans son spectacle "Hymne", Isabelle Fruleux adapte un récit de l'autrice Lydie Salvaire. Un portrait du sulfureux musicien tout autant que celui d'une certaine Amérique. Envoûtant.

La figure de Jimi Hendrix ne cessera jamais de fasciner. Et la Chapelle du Verbe Incarné en est le témoin en ce moment avec le spectacle Hymne interprété par Isabelle Fruleux et ses deux musiciens Christophe Borilla et Vladimir Médail. Fascination des amateurs de rock et de musique scotchés par ses frasques et autres envolées musicales qui font d’Hendrix un musicien de génie ; fascination pour l’homme aux multiples origines - il y a du blanc, du noir, du Cherokee chez cet homme-là -, origines qui font de lui ce qu’il aurait dû ou pu être : le vrai symbole de l’Amérique. Mais au lieu de prendre ce fils dans ses bras, l’Amérique des années 70 n’a eu de cesse de le rejeter. 
Voilà ce que raconte Isabelle Fruleux dans ce spectacle Hymne qui doit son titre et son texte au récit éponyme de l’autrice Lydie Salvayre. Elle y fait référence à la version qu’Hendrix livra de l’hymne américain en 1969 au concert de Woodstock. Un extrait du spectacle : 

Extrait du spectacle "Hymne"

Les deux musiciens sur scène, bassiste et guitariste nous replongent dans l’univers musical de Hendrix, ou plutôt dans un univers musical proche de Hendrix. Ils accompagnent ainsi l’histoire racontée par Isabelle Fruleux de sa voix tout en douceur, évoquant les jeunes années de Jimi, sa famille, ses rêves, ses espoirs et puis, d'une voix plus en force dans les parties suivantes, Jimi devient une star et Isabelle Fruleux nous recadre alors cette Amérique si sûre d’elle-même et de sa puissance mais oubliant inexorablement une partie de ceux qui la composent ; l’Amérique blanche ne veut pas reconnaître tous ses enfants. Hymne et Isabelle Fruleux racontent cette Amérique :

Isabelle Fruleux parle de son spectacle Hymne

Que l’on aime ou non Jimi Hendrix, peu importe : il y a toutes les chances que vous soyez emporté, voire envoûté tout pareil, pris dans les filets des mots de Lydie Salvaire et l’interprétation hypnotique par Isabelle Fruleux de cet Hymne. Comme ces quelques spectateurs rencontrés à la sortie du spectacle : 

L'autrice - qui fera le déplacement vers Avignon - et l'interprète seront d'ailleurs réunies ce mercredi 14 juillet pour la dernière représentation de Hymne dans ce TOMA. L'hymne national américain façon Jimi viendra ainsi taquiner la Marseillaise... 

Hymne de Lydie Salvaire et Isabelle Fruleux, à la Chapelle du Verbe Incarné (TOMA, Théâtre d'Outre-mer en Avignon) jusqu'au 14 juillet.