outre-mer
territoire

Treize militaires français tués au Mali dans l'accident de deux hélicoptères

sécurité
Hélicoptère de combat Tigre au Mali
Hélicoptère de combat Tigre au Mali ©PASCAL GUYOT / AFP
Treize militaires français de la force Barkhane ont trouvé la mort au Mali dans une collision accidentelle de deux hélicoptères lors d'une opération de combat contre des jihadistes, a annoncé mardi l'Elysée.

L'accident est survenu lundi soir dans le cadre d'une opération de Barkhane, qui mobilise 4.500 militaires au Sahel. Il provoque l'un des plus lourds bilans humains essuyé par l'armée française depuis l'attentat du Drakkar, à Beyrouth en 1983. Un hélicoptère de combat Tigre est entré en collision avec un hélicoptère de manoeuvre et d'assaut Cougar, selon des sources de la défense. Le ministère des armées a fait part de la liste de ces treize militaires français morts au combat. 

Hommage 

Emmanuel Macron a salué "avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires de l'armée de terre, six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef, tombés en opération et morts pour la France dans le dur combat contre le terrorisme au Sahel", a indiqué la présidence dans un communiqué.
Emmanuel Macron "s'incline devant la douleur de leurs familles et de leurs proches et leur adresse ses plus sincères condoléances, en les assurant de l'indéfectible solidarité de la Nation", précise l'Elysée. Le président "exprime son soutien le plus total à leurs camarades de l'armée de terre et des armées françaises. Il tient à saluer le courage des militaires français engagés au Sahel et leur détermination à poursuivre leur mission. Il les assure de son entière confiance", conclut le texte.

Cet accident porte à 38 le nombre de militaires français tués au Mali depuis le début de l'intervention française dans ce pays du Sahel en 2013, avec l'opération Serval. 
 

Réactions

Parmi les premiers parlementaires d'Outre-mer à réagir, la députée de La réunion Ericka Bareigts qui déclare "toutes mes pensées vont aux familles, aux proches et aux frères d'armes des treize militaires décédés en opération au Mali. Ils ont payé de leur vie le combat pour la Liberté. Hommage". Le députée de La Réunion David Lorion rend "hommage aux treize militaires français qui viennent de perdre la vie dans un tragique accident d'hélicoptères au Mali". "Je m’associe à la peine de la Nation tout entière", ajoute Nassimah Dindar, la sénatrice de La Réunion.  Annick Girardin, la ministre des Outre-mer "s'associe aux propos du président de la République, du Premier ministre, de Florence Parly et Geneviève Darrieussecq pour témoigner à leurs familles" toute sa "sympathie". 
Publicité