Un Guyanais de 23 ans poignarde son père en pleine rue dans le Val-de-Marne

faits divers
61cd966b23317_valdemarne.png
Quai de la Baronnie ©Google Maps
À Ablon-sur-Seine, un homme de 45 ans d'origine guyanaise est décédé mardi après-midi, des suites de blessures infligées par son fils. Il a reçu plusieurs coups de couteau et de pied en pleine rue.

Les faits remontent à mardi dernier, aux alentours de 16 h 30 dans la ville d’Ablon-sur-Seine (Val-de-Marne). Un père et son fils guyanais longent la Seine, au niveau du quai de la Baronnie. Selon une source policière, le fils de 23 ans poignarde alors très violemment son père, à plusieurs reprises. "Il a planté son père dans le crâne trois fois et il en a mis un coup en dessous du bras gauche", détaille cette même source. La police municipale est intervenue rapidement, alerté par des riverains d'une "rixe", selon le directeur de la police municipale d'Ablon-sur-Seine et de Villeneuve-le-Roi.

Selon Le Parisien, la victime de 45 ans s'est écroulée sur le trottoir, dans une mare de sang. À terre, son fils lui assène des coups de pied à la tête, puis sur l’ensemble du corps. Le jeune homme de 23 ans a, ensuite, jeté l'arme du crime dans la Seine.

Des motivations encore inconnues  

Ce sont les policiers d’Ablon-sur-Seine et de Villeneuve-le-Roi, une commune limitrophe, qui sont arrivés en premier sur les lieux. Arrêté sur le lieu du crime puis conduit au commissariat de Choisy-le-Roi, le suspect a reconnu les faits. Son père se trouvait dans un état critique au moment de l’intervention des sapeurs-pompiers. Il a succombé à ses blessures "aux alentours de 19 h 30". "Le SAMU est intervenu, mais ils n'a pas réussi à le réanimer", selon la source policière contactée par Outre-mer la 1ère. 

Le parquet de Créteil a demandé l'ouverture d'une enquête à la brigade criminelle de la police judiciaire du Val-de-Marne, selon le Parisien. Le jeune Guyanais de 23 ans doit subir un examen psychiatrique et a été placé en garde à vue. Ses motivations restent encore inexpliquées.