Une quarantaine de manifestants à Paris contre la reprise en Nouvelle-Calédonie de l'usine du sud de nickel par Prony resources

nickel
Manif Nickel Paris
©Vivien Chareyre

Une manifestation s'est déroulée dans le calme, à Paris, à proximité du ministère des Outre-mer. Environ 40 participants pour dénoncer la reprise de l'usine du Sud de nickel par Prony Resources.

"Les indépendantistes continuent le combat. Nous sommes là pour dire au ministère des Outre-mer que quel que soit ce qui se passe au pays, il est responsable de ce qui se passe". Lolo Michel, l'un des membres du collectif Solidarité kanaky a brièvement pris la parole lors de ce rassemblement d'une quarantaine de personnes, mercredi 16 décembre au soir à Paris.

Manif nickel Paris
©Vivien Chareyre

Une manifestation dans le calme

Cette manifestation qui a duré environ une heure s'est déroulée dans le calme, boulevard des Invalides, à quelques dizaines de mètres du ministère des Outre-mer, aux cris de  "La Kanaky n'est pas à vendre", ou encore "Usine du Sud, usine pays".  Concernant les violences, Lolo Michel explique : "personne ne parle de pourquoi il y a ça (...) Malgré tout, nos responsables politiques et coutumiers appellent au calme, ont toujours appelé au calme. Les violences, ce n'est pas leur faute". Regardez cette vidéo, réalisée par Vivien Chareyre :

C'est la deuxième fois qu'un rassemblement se déroule à Paris, concernant ce dossier de l'usine du Sud. Le 24 novembre dernier, une trentaine de personnes s'étaient retrouvées devant le siège de la multinationale Vale.

 

Retrouvez l'ensemble des informations concernant ce dossier de l'usine du Sud en cliquant ici. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live