outre-mer
territoire

Une Tahitienne franchit à Paris le cap des 200 concerts de Céline Dion

musique
Céline Dion
Céline Dion sur la scène de l'AccorHotelArena, Tam Yieng Kow à la sortie du concert et Céline Dion devant l’hôtel Royal Monceau ©La1ere.fr et Afp
De Los Angeles à Tokyo en passant par Amsterdam, Sydney ou Tokyo, Tam Yieng Kow, une Tahitienne de 38 ans, vient de passer la barre des 200 concerts de Céline Dion. Depuis son premier rendez-vous avec la star québécoise à Hawaï en 1999, cette fan inconditionnelle n'a jamais cessé de la suivre. 
Tam Yieng Kow est d'abord tombée amoureuse des chansons de Céline Dion avant de se laisser emporter par la personnalité de la chanteuse. "Un jour mon frère est arrivé et me dit: "ça c'est pour toi, c'est pas pour moi". J'ai écouté et depuis je suis restée accro". Une passion qui s'est renforcée lorsque Tam a traversé une période difficile dans sa vie. "Dans les concerts en ce moment, elle nous dit : '"Les chansons c'est comme des épaules pour pouvoir s'appuyer", et je peux vous dire que les chansons de Céline m'ont beaucoup aidée".
Céline Dion
©Just Jared et la1ere.fr
Tam Yieng Kow
©La1ere.fr

Depuis son premier concert de Céline Dion à Hawaï en 1999, Tam n'a jamais cessé de suivre la chanteuse : Tokyo, Anvers, New-York, Paris, Amsterdam, Los-Angeles... A l'AccorHotels Arena de Paris, où la chanteuse doit se produire pour 8 spectacles, Tam a franchi la barre des deux-cent concerts. "J'en ai fait une centaine à Las Végas lorsque Céline y était en résidence et j'ai fêté le 200ème à Anvers en Belgique". 

"Ce n'est jamais pareil"

Mais n'allez surtout pas imaginer que Tam pourrait se laisser gagner par la lassitude ou une sorte de routine. "Ce n'est jamais pareil, on entend des variations de la voix de Céline, on sait quand elle monte alors que ce n'était pas prévu, on sait quand elle descend avec des trémolos dans la voix". 

Les voyages, les hôtels, les restaurants et les billets de concerts se chiffrent à plusieurs milliers d'euros. Pour les trois concerts parisiens, Tam a dépensé plus de 600 euros. "Je travaille beaucoup, je sors très peu, j'économise et j'ai la chance d'avoir un frère qui travaille dans une compagnie aérienne, je bénéficie de ce fait de billets à tarifs réduits"

"Une des meilleurs fans" selon un choriste de Céline Dion

Ces nombreux concerts aux quatre coins du monde ont permis à Tam de tisser des liens étroits avec d'autres fans, mais pas seulement. Sur le parvis de l'AccorHotels Arena, Barnev Valsaint, le choriste de Céline Dion, la prend spontanément dans ses bras. "Elle vient à tous nos concerts, c'est une des meilleures fans, toujours souriante, elle est sympa, elle est super".  
fan Céline Dion
©La1ere.fr

Et comme tous les fans, Tam fait aussi le pied de grue devant l'hôtel de la star ou à la sortie des concerts. Un jour, elle lui offre des chocolats, une autre fois des roses et n'oublie jamais de saisir ce moment "magique" avec son smartphone. 
fan Céline Dion
©T@m T@m



A Paris, des retrouvailles chargées d'émotion

Céline Dion
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

Cinq mois après le décès de son époux, René Angelil, Céline Dion a débuté le concert en lui rendant hommage avec "Encore un soir", la chanson écrite par Jean-Jacques Goldman. "Avant tout, je veux vous remercier pour tous vos mots, vos regards", rapporte Tam qui ajoute, "ensuite, elle a fait tout le répertoire que les fans attendent, pas celui qui est là pour vendre, mais celui que l'on connait par coeur depuis 20 ans et que l'on entend enfin en live, c'était super génial". La chanteuse a repris ses titres français les plus connus comme "Pour que tu m'aimes encore", "S'il suffisait d'aimer" ou encore "Rendez-vous dans un autre monde".
Céline Dion
©PHILIPPE LOPEZ / AFP

"Il y a deux villes dans le monde où les prestations de Céline Dion se subliment et revêtent une dimension exceptionnelle avec les fans, à Montréal au Québec, son pays d'origine, et à Paris ou les fans parisiens sont ouaaa !!!"  











Tam Yieng Kow a assisté à trois concerts de Céline Dion à l'AccorHotels Aréna. Regardez notre reportage avec les images de Mourad Bouretima :
©la1ere
 
Après ce nouveau moment inoubliable à Paris, Tam Yieng Kow reviendra chez elle en Polynésie. Quelques jours de répit avant de reprendre un avion et retrouver son idole quelque part dans le monde. Depuis 17 ans maintenant, la vie de Tam est rythmée par l'emploi du temps de Céline Dion et rien n'indique que cela changera.
Publicité