Vaccination contre le Covid-19 dans les Outre-mer : où en est-on à ce jour ?

coronavirus
vaccination à Vieux Habitants
©E. Stimpfling

Dans un communiqué, le gouvernement fait le point au 22 mars sur la vaccination dans les Outre-mer. Il promet des livraisons supplémentaires et met en garde contre "la défiance vis-à-vis des vaccins", "l’un des principaux freins à la vaccination en Outre-mer".

"Accélérer" la vaccination, c'est le terme martelé ces dernières semaines par le gouvernement. Un terme une nouvelle fois repris, ce jeudi 25 mars par le ministère des Outre-mer, qui fait un nouveau point sur l'état de la vaccination contre le Covid-19 dans les Outre-mer. Le gouvernement donne des chiffres : au 21 mars, 247.350 doses de vaccins ont été livrées sur l'ensemble des territoires, et au 22 mars, 164.210 doses ont été effectivement injectées. Voici le point pour chaque territoire, selon le communiqué du ministère des Outre-mer :

état de la vaccination Outre-mer au 22 mars
©Ministère des Outre-mer

 

Davantage de livraisons de vaccins

Selon le ministère des Outre-mer, "les volumes de doses mis à disposition sont calculés au prorata de la population sur la base des approvisionnements nationaux et tiennent compte du contexte local". Sébastien Lecornu dit vouloir "accélérer le rythme" et en liaison avec le ministre des Solidarités et de la Santé, ils annoncent l’envoi de doses supplémentaires par rapport aux volumes initialement prévus la semaine du 22 mars :
● 3 500 doses supplémentaires par territoire, à La Réunion, en Martinique, en Guadeloupe et à Mayotte
● La Réunion bénéficiera d’un second réassort de 5 850 doses la semaine du 5 avril
● 6 000 doses supplémentaires par territoire, en Nouvelle-Calédonie, en Guyane et en Polynésie française

"La défiance"

La stratégie du gouvernement dans les Outre-mer consiste à davantage aller vers les populations d'Outre-mer les plus isolées afin de les inciter à se faire vacciner. "Cette stratégie vise également à lever la défiance constatée vis-à-vis des vaccins, plus forte dans les territoires ultramarins qu’en métropole ; ce manque d’adhésion constitue l’un des principaux freins à la vaccination en Outre-mer."