publicité

Vale étudie des offres financières pour l’usine de nickel VNC en Nouvelle-Calédonie

Le groupe brésilien intensifie la recherche d'un partenaire pour partager la gestion financière de l’usine du Sud. Vale chercherait à vendre une participation plus petite que prévu, indique une source à l’agence d'informations financières Bloomberg. 

L'usine du sud © MARC LE CHELARD / AFP
© MARC LE CHELARD / AFP L'usine du sud
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
Le premier producteur mondial de nickel a reçu des offres d'achat pour une participation dans son activité de nickel et de cobalt en Nouvelle-Calédonie, alors que le directeur général Fabio Schvartsman cherche à réorganiser sa filiale calédonienne.

La société basée à Rio de Janeiro est à la recherche d'un partenaire dans l'une des plus grandes exploitations de nickel au monde (VNC) souligne encore l’agence Bloomberg, afin de financer ses investissements en Nouvelle-Calédonie et notamment un nouveau barrage pour les résidus miniers. « Nous venons de recevoir des propositions », a déclaré Vale dans une réponse par courriel aux questions qui étaient posées. « Le processus continue. »

Les prix du nickel grimpent

Les prix du nickel ont grimpé de 35% au cours des six derniers mois, les investisseurs ciblant les matières premières qui bénéficieront d'un boom de la demande de batteries rechargeables. Pour investir dans le complexe industriel du nickel VNC, Vale avait ciblé des entreprises dans la chaîne d'approvisionnement des batteries, comme la société chinoise GemCo, selon un investisseur ayant une connaissance directe du processus.

Les négociations avec Gem Co. pour acheter environ 25 à 30% de VNC seraient au point mort et Vale chercherait désormais à vendre une participation plus petite, dans le cadre d’un accord avec un négociant ou un industriel de la filière du nickel. Dans sa réponse envoyée par courriel, Vale n'a pas identifié les soumissionnaires et n'a fait aucun commentaire sur les discussions avec Gem Co. La société chinoise n'a pas répondu aux demandes de commentaires de Bloomberg et du Metal Bulletin.

Le complexe VNC est désormais rentable

Bien que les prix du nickel aient progressé cette année, ils demeurent inférieurs d'environ 75% à leur sommet de 2007, poursuit l’agence d’informations britannique.

L'année dernière, l’usine VNC a battu un record de production avec 34.300 tonnes de métal pur. Le nickel représente environ 90% des exportations de la Nouvelle-Calédonie et un emploi sur cinq dans le secteur privé, selon un récent rapport sur l'économie néo-calédonienne. La situation de l’usine du Sud s’est considérablement améliorée, avec la reprise des cours du nickel le complexe VNC est désormais rentable. L’usine produit le nickel et le cobalt destiné aux batteries des véhicules électriques. Le Premier ministre Edouard Philippe est attendu sur le Territoire dans les premiers jours du mois de décembre.

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play