VIDEO. Juliana Lepan, un métissage assumé

tranches de vie
Juliana est directrice de marketing chez le chocolatier Valrhona. Elle le vit comme un énorme challenge car pour elle rien n'est jamais acquis. L'éducation reçue de ses parents l'a ainsi façonnée. Un père guadeloupéen, une mère polonaise et hongroise. Des peuples avec des histoires douloureuses.

"Je pense qu'on est la somme de son éducation, de plein de choses à la fois. Mais le plus important c'est cette confiance qu'on peut avoir en soi et qui est acquise au fur et à mesure des expériences acquises." Juliana grandit entre un père qui la pousse à se dépasser et une mère qui lui donne confiance en elle, "Assume qui tu es."

Aujourd'hui Juliana a envie de connaître réellement son métissage pour mieux le vivre, "On sait encore mieux où on veut aller quand on sait d'où on vient". La Guadeloupe est bien présente dans sa vie. Elle entretient une relation privilégiée avec sa grand-mère, "Elle est mon guide et me permet d'avoir les pieds sur terre". Le manque se situe plutôt du côté maternel, "Le grand-oncle de ma maman a fait les camps de concentration parce qu'il se battait pour la Pologne libre". Juliana veut explorer ce triste passé pour mieux comprendre.

Forte de ce métissage. Nourrie par une éducation qui lui a appris la valeur du travail et de l'effort, Juliana trace sa vie. Notamment au gré des expériences vécues, comme en 2009 aux États-Unis. Elle assiste à l'élection de Barak Obama, "Alors que nos aïeux ont été esclaves, qu'un noir soit président des États-Unis, pour les gens c'était une onde de choc".