VIDEO. Les icônes de la liberté : Furcy, le procès de la liberté

histoire

Découvrez le combat de Furcy, l'un des douze héros de la série Les icônes de la liberté. L’esclave Furcy est devenu célèbre car il attaqua son maître en justice afin de recouvrer sa liberté. L’affaire Furcy fut un incroyable feuilleton judiciaire.

Né esclave d’une mère affranchie

Né le 7 octobre 1786 sur l’île Bourbon, Furcy Madeleine est un esclave réunionnais, entré dans l’Histoire pour avoir intenté un procès à son propriétaire pour obtenir son statut d’homme libre.

Un procès interminable

Le procès durera 26 ans, de 1817 à 1843. L’argument principal était que Furcy devait être libre parce qu’il était né d’une mère libre, originaire de l’Inde. Sa demande est d’abord rejetée par la cour en première instance. Près de 30 ans plus tard, la Cour royale de Paris finira par reconnaître que Furcy est bien un homme libre. Les héritiers de son propriétaire ne seront condamnés qu’à payer les frais du procès. En revanche, Furcy ne recevra jamais aucune réparation pour les 41 années de sa vie vécue injustement en esclavage. Le procès donnera lieu à la première maxime de la Nation française énoncée par le procureur général : "Nul n’est esclave en France, c’est le Principe du sol libre."

Retrouvez les autres portraits de la collection Les icônes de la liberté ICI

Écrit et commenté par François Durpaire
Réalisé par Gilles Camouilly
Une production French TV avec la participation de France Télévisions
Durée 3 min - 2021