VIDÉO. Marvin, le street artiste ancré dans la modernité guyanaise [Outre-mer street art]

street art
Quel que soit le support artistique, la culture est au centre de tous les combats de Marvin. Son art est un acte politique qu’il partage avec d’autres artistes guyanais, à l’instar du musicien T2i. Certains s’approprient des lieux abandonnés de Cayenne, comme l’ancienne base militaire devenue le haut lieu du street art vandale. Découvrez le portrait de cet artiste aux multiples talents dans ce nouvel épisode d'Outre-mer street art.

Marvin Yamb est né en région parisienne d’une mère guyanaise et d’un père camerounais. Il est le deuxième d’une fratrie de trois. La famille s'installe ensuite au Cameroun. Lorsqu'il a six ans tout le clan traverse l’Atlantique, direction la Guyane et la partie maternelle de sa famille. Cet artiste de 38 ans a de nombreux talents : le dessin, la peinture, la photographie, le cinéma, l’écrit. Ses œuvres de rues sont signées "Bassa". Pour réaliser ses fresques, il préfère le pinceau à la bombe.

Un questionnement sur la tradition et la modernité Guyanaise

Assoiffé de liberté, Marvin multiplie les expériences artistiques. Ce passionné d'art s'est d'abord fait connaitre grâce à des dessins réalisés sur des t-shirts. Ces créations sont remarquées et on lui propose de concevoir les t-shirts de la rappeuse Diam’s, pour sa tournée Antilles-Guyane.

Avec la peinture de rue, il découvre alors un autre moyen d’expression. Marvin utilise l'art pour sensibiliser la population. Ses œuvres mettent en avant l’évolution culturelle de la Guyane, à l'image d'une des ses fresques qui représente un amérindien coiffé de piques en métal et qui écoute de la musique avec un casque en or.  

Un réalisateur qui nourrit son inspiration au contact de la population

Marvin a déjà réalisé plusieurs courts-métrages dont Panga et le goût du calou. Quel que soit le support artistique, la culture est au centre de tous ses combats. Marvin puise ses inspirations à travers chacune de ses rencontres. Dans cet épisode, il part en quête d'un nouveau lieu de tournage en déambulant dans Cayenne pour y "puiser une essence".  

"L'art est en mouvement, il ne faut pas casser le cycle"

Marvin redonne vie à la culture guyanaise grâce à son art. Son art est un acte politique qu’il partage avec d’autres artistes comme son ami musicien T2i qui œuvre également pour le développement de la culture guyanaise. Marvin s’inspire de l’univers musical de T2i et se dit profondément fier du mouvement artistique émergent en Guyane. Pour rendre hommage à son ami, il a décidé de réaliser le portrait du personnage d’une de ses chansons : Naani. Il réalise ce portrait sur un mur abandonné de l’ancienne base militaire de Cayenne. Ce lieu est devenu un haut lieu du street art vandale.

Il est régulièrement en contact avec des artistes antillais qui se sont eux aussi appropriés un lieu laissé à l’abandon pendant des années : le centre des arts et de la culture (CAC). Il rêve d'un lieu équivalent en Guyane. Selon, Marvin: "l'art déborde, même si les fenêtres sont fermées"

Marvin
Marvin Yamb en quête d'inspiration à Cayenne ©909 Productions

Un film écrit et réalisé par Sarah Almosnino 

Production 909 PRODUCTIONS

Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée et la participation de France Télévisions 

Durée 13 min - Année 2022

Outre-mer Street art

Outre-mer street art est une web série qui vous propose de découvrir l'art urbain dans les Outre-mer. Un périple artistique avec cette nouvelle génération talentueuse.  Retrouvez tous les épisodes d'Outre-mer Street Art en cliquant ici.