outre-mer
territoire

Voile : où en est la pratique en Polynésie ?

voile tahiti
Voile Polynésie
©DR
Alors que les participants à la 11ème Route du Rhum ont quitté Saint-Malo direction la Guadeloupe ce dimanche, portrait d'un jeune skipper polynésien passionné de voile.
La Polynésie enverra-t-elle un jour un skipper à l'assaut de la Route du Rhum ? La pratique ancestrale du va'a, la pirogue ancestrale, est toujours répandue et fait l'objet d'une prestigieuse course, le Hawaiki Nui. Mais la voile, elle, très coûteuse, n'a pas autant les faveurs des Polynésiens.
 

Une semaine de voile

Pourtant, des vocations pourraient bien naître parmi les enfants et adolescents qui participent à la Saga, un programme lancé par Henri Cornette de Saint-Cyr, appelé "Doudou". La Saga, ce sont des cours de voile sur une semaine avec des moniteurs et des encadrants volontaires. Les enfants sont logés chez des familles d'accueil et c'est l'occasion, pour certains, de prendre confiance en soi en s'essayant à un nouveau sport. 
 

La voile pour métier

Kaia Guillain, 34 ans, fait partie de ceux-là. Né dans une famille avec 7 enfants, pour laquelle les parents n'avaient pas toujours les moyens de payer des vacances, il a bénéficié des cours à la Saga. Bien qu’il ait essayé plusieurs métiers, Kaia est revenu à la voile étant adulte et en a fait son métier. Il est aujourd’hui skipper pour un gréeur. 

Kaia Guillain présente la Saga dans ce reportage réalisé par Heidi Yieng Kow : 
Publicité