WEB SERIE. La grande scène de l’histoire, indemniser l’esclavage

société

Dans la grande scène de l’histoire, Fabrice d’Almeida évoque un événement majeur de l’histoire des Outre-mer. Pourquoi en France, au moment de la seconde abolition de l'esclavage en 1848, les maîtres d'esclaves "dépossédés" furent-ils indemnisés et non pas les nouveaux libres ? 

 

La grande scène de l'histoire : indemniser l'esclavage
Fabrice d'Almeida reçoit l'historienne Jessica Balguy ©Outre-mer la1ère

À l'occasion du Mois des mémoires 2021 et des 20 ans de la loi Taubira, Fabrice d’Almeida reçoit Jessica Balguy, historienne et doctorante à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), au sein du Centre international de recherches sur les esclavages et les post-esclavages (CIRESC). Membre de l’ANR REPAIRS (« Réparations, compensations et indemnités au titre de l’esclavage (Europe-Amériques-Afrique) (XIXe-XXIe siècles) »), ses travaux portent principalement sur les Libres de couleur de la Martinique, bénéficiaires de l’indemnité coloniale de 1849.  Elle est l'autrice de l’ouvrage "Indemniser l’esclavage" aux éditions Karthala.

La grande scène de l'histoire
L'historienne Jessica Balguy ©Outre-mer la1ère

Ce sont les maîtres et non les victimes qui furent indemnisés au moment de l’abolition de l’esclavage.
Comment construire une société sur une telle injustice ?
Quelle a été la position de l’abolitionniste Victor Schoelcher sur cette question ?
Comment ces indemnités ont-elles été calculées ?
Que valait une vie d’homme à cette époque ?
Pourquoi n’a-t-on pas pensé que les victimes elles aussi pouvaient prétendre à compensation ? 

Toutes ces questions seront abordées par Fabrice d’Almeida avec l’historienne durant l'émission. 

Présentation : Fabrice d’Almeida
Production : France Televisions
© 2021