publicité

10 mai, journée de commémoration de l'abolition de l'esclavage : que retenir de la cérémonie officielle ?

La cérémonie du 10 mai 2016 dans les jardins du Luxembourg à Paris a été marquée par la présence de Jesse Jackson, l'annonce de la création d'une Fondation et la popularité de Christiane Taubira.

  • David Ponchelet, Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le

#1 Jesse Jackson : superstar

Le révérend Jesse Jackson, compagnon de route de Martin Luther King a été sans conteste le personnage marquant de ce 10 mai dans les jardins du Luxembourg. Dans un discours impressionnant, il a expliqué : 

Les descendants des esclaves doivent maintenant être dans les grandes écoles. Aujourd'hui nous sommes libres, mais pas égaux. Les descendants des esclaves doivent être des employeurs et non des employés. Il y a des lueurs d'espoirs ici et là. Par exemple la nomination de Christiane Taubira comme Garde des Sceaux. Celle de George Pau-Langevin, comme ministre des Outre-mer. L'élection de Barack Obama, l'homme politique le plus puissant au monde. L'élection du nouveau maire de Londres. Ne renoncez pas à l'espoir. ”
 



























 

A 75 ans, Jesse Jackson n'a rien perdu de sa fougue. Il a longuement retracé les horreurs de l'esclavage de manière très concrète. La foule présente se sentait d'un coup transportée dans les méandres d'une histoire abominable. Jesse Jackson a rendu hommage à tous ceux qui ont oeuvré en France pour l'abolition. Il a salué l'oeuvre de Christiane Taubira, à l'origine de la loi portant son nom et faisant de l'esclavage un crime contre l'humanité.  
Jesse Jackson et Christiane Taubira © CB
© CB Jesse Jackson et Christiane Taubira

"Les descendants d'esclaves doivent être des employeurs et non plus des employés", a lancé le pasteur baptiste devant une foule plus qu'attentive. Au chapitre humoristique, Jesse Jackson a cité à plusieurs reprises Aimé Césaire, mais sa traductrice s'obstinait à dire "Aimé César". Au bout de trois fois, le public a vigoureusement réagi. 

 

#2 François Hollande annonce la création d'une fondation

Dans son discours, sous le kiosque du jardin du Luxembourg, le chef de l'Etat a annoncé la création d'une Fondation pour la mémoire de l'esclavage. La mission de préfiguration de cette fondation qui devrait aboutir sur un musée de l'esclavage à Paris a été confié à Lionel Zinsou, l'ex-premier ministre du Bénin. 
Interrogé par La1ère. fr, Lionel Zinsou confie que cette mission est une surprise. L'homme sort d'une défaite aux élections présidentielles du Bénin. Ce banquier d'affaires multi-diplômé explique à La1ère.fr qu'il va mener de nombreuses auditions et qu'il va chercher des appuis financiers et le concours d'entrepreneurs pour mener ce projet de musée à bien. "C'est important qu'il y ait une présence physique à Paris de l'histoire des esclavages", dit-il.
 
Lionel Zinsou, chargé de mission sur le musée de l'esclavage © CB
© CB Lionel Zinsou, chargé de mission sur le musée de l'esclavage

Dans son discours, François Hollande a également insisté sur la nécessité de ne pas opposer les mémoires entre elles : 
François Hollande : ne pas opposer les mémoires entre elles


 

#3 Christiane Taubira : popularité intacte

Depuis sa démission du gouvernement le 27 janvier 2016, Christiane Taubira n'était plus apparue publiquement avec François Hollande. A l'origine de cette loi du 10 mai 2001, l'ex-ministre était naturellement présente dans les jardins du Luxembourg. Très applaudie par les invités, elle a été chaleureusement saluée par le chef de l'Etat et encore davantage par Jesse Jackson, avec lequel elle entretient une "longue amitié", a-t-elle expliqué. L'ex-ministre de la Justice est particulièrement populaire dans la communauté antillaise. Quand Jesse Jackson a salué le gouvernement français pour l'avoir nommé, il a provoqué un tonerre d'applaudissements.



 









 

Revoir notre direct

Pour voir ou revoir le direct que La1ere.fr a consacré à cette cérémonie du 10 mai, c'est par ici !

Sur le même thème

Carte interactive - Les ports négriers Les ports français et l'esclavage - chiffres et vestiges
Retrouvez notre "minute par minute" 10 mai

A l'occasion du 10 mai 2016, journée commémorative de l'abolition de l'esclavage, revivez ici l'édition spéciale de la1ere.fr

publicité
ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play