publicité

Montagne d’Or : Nordgold propose une mine d’emplois à la Guyane

Igor Klimanov veut convaincre. Le directeur russe du projet Montagne d’Or entend contribuer au développement socio-économique de la Guyane. Le projet valorise une mine durable qui se veut le nouveau visage de l’industrie minière. L’étude de faisabilité a été approuvée.

Igor Klimanov est le directeur du développement du producteur russe Nordgold © Alain Jeannin
© Alain Jeannin Igor Klimanov est le directeur du développement du producteur russe Nordgold
  • Par Alain Jeannin
  • Publié le , mis à jour le
Mardi 18 juillet au sud de la City de Londres. Le temple des matières premières est aussi le siège des principales compagnies minières mondiales. Igor Klimanov est rentré de Guyane, enthousiaste, il y a deux semaines.

Le directeur du développement de Nordgold, diplômé de l’École Polytechnique de Lausanne, veut convaincre du bien-fondé de l’ambitieux projet que le groupe russe développe en Guyane, avec son partenaire, la junior minière canadienne Columbus-Gold. Igor Klimanov nous reçoit et tient à s’exprimer en français.

Voyez le reportage d’Alain Jeannin et Nordine Bensmail
Reportage Nordgold

S’il est mené à bien, Igor Klimanov assure que le projet Montagne d’Or permettra pour la première fois d’extraire, de manière industrielle et durable, le métal précieux dont le sous-sol guyanais regorge.
 
Le projet Montagne d’or devrait générer 3.750 emplois et réduire ainsi concrètement le chômage de masse qui frappe, notamment, les moins de 25 ans dans l’Ouest guyanais. Les emplois qualifiés seront assurés après une formation locale aux 57 métiers de la mine, dans le respect de la législation du travail par un avenant à la Convention collective de la mine.

Entretien avec Igor Klimanov, par Alain Jeannin et Nordine Bensmail
Interview Nordgold

Un dialogue en transparence avec les élus locaux, un appel au savoir-faire des TPE, PME et industries guyanaises et une gestion de l’environnement rigoureuse et responsable, accompagnent le projet. Les retombées pour la Guyane comprennent un investissement de 780 millions d’euros, des salaires et revenus versés d’un milliard d’euros, des cotisations sociales de 348 millions d’euros et des retombées fiscales de 345 millions d’euros. Nordgold espère tirer un bénéfice de 370 millions d’euros et extraire plus de 85 tonnes d’or sur 20 ans.
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play