publicité
Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Polynésie : le président Fritch va-t-il dire oui au projet de réserve marine des Australes ?

Fa’afaite est arrivée à Tubuai vendredi, la deuxième étape de cette pirogue traditionnelle en campagne pour promouvoir le projet de grande réserve marine de l’archipel des Australes. L’équipage va être accueilli ce matin dans la liesse. Le président Fritch est arrivé la veille.

© Cécile Baquey
© Cécile Baquey
  • Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le
Après 35 heures en mer, la pirogue Fa’afaite est arrivée à la tombée de la nuit, à Tubuai, la deuxième étape de son périple dans l’archipel des Australes. La traversée entre Raivavae et Tubuai (195 km) a été particulièrement longue en raison du peu de vent.  
© Cécile Baquey
© Cécile Baquey

 

Que dira Edouard Fritch ?

La pirogue devait être accueillie en journée par la population de Tubuai, mais la cérémonie a été reportée au lendemain matin (samedi). Le président de la Polynésie Edouard Fritch accompagné de deux ministres (Equipement et Education) devrait probablement venir saluer l’équipage de la pirogue Fa’afaite. 
Va-t-il faire une annonce concernant la création d’une réserve marine aux Australes ? Rien n’est sur.
 

Promouvoir le Rahui

La double pirogue à voile est partie de Tahiti le 15 mars pour promouvoir le projet Rahui Nui no Tuha’a Pae, le grand Rahui des cinq îles. Le Rahui est une mesure traditionnelle polynésienne de protection de la nature, une sorte de jachère sacrée.
 
Jérôme Petit © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Jérôme Petit
Ce Rahui existe aux Australes dans l’île de Rapa depuis 1984. “A l’époque, explique Jérome Petit directeur de Pew Polynésie, le maire Lionel Watanabe, s’était inquiété de l’impact des congélateurs et des nouvelles techniques de pêches qui amenaient les pêcheurs à capturer de plus en plus de poissons avec un effet immédiat sur la ressource”. 

 

La population globalement favorable

La population des autres îles des Australes semble globalement favorable à ce projet de protection de la nature. D’ailleurs, en 2014, les cinq maires de Raivavae, Tubuai, Rimatara, Rurutu et Rapa avaient voté une délibération en faveur de la création d’une grande réserve marine aux Australes. 
Joachim Tevaatua, maire de Raivavae © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Joachim Tevaatua, maire de Raivavae
A Raivavae, mercredi, le maire Joachim Tevaatua a déclaré à la1ere.fr : “toute la population est d’accord avec ce projet et moi je suis l’avis de ma population”.

Mooria Mooriati, vice-président de Rahui Nui © Cécile Baquey
© Cécile Baquey Mooria Mooriati, vice-président de Rahui Nui

Pour Mooria Mooriaiti, originaire de Rurutu et vice-président de Rahui Nui no Tuha’a Pae, “ce projet est utile aux Australes, et plus largement pour toute la Polynésie”. 
 
Concrètement, le projet présenté par l’association Rahui Nui et porté par l’ONG Pew prévoit que la pêche côtière soit autorisée jusqu’à 20 milles marins (37 kilomètres) autour de chaque île des Australes, et rigoureusement interdite au delà jusqu’à 200 milles marins (370 km). Avec 1 million de km2, le Rahui nui pourrait être l’une des plus grandes réserves marines du monde. 
 
 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Votre site 1ère se modernise, nous aimerions savoir ce que vous en pensez.
Cela ne prendra pas plus de deux minutes.

Donnez votre avis